Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
20 juillet 2016 3 20 /07 /juillet /2016 23:55
Ravenne 16 : Port de Classe et colonne des Français. 22 mai 2013

Classe, j’en ai parlé à propos de la basilique Sant’Apollinare in Classe (mon article Ravenne 08), et à propos des mosaïques provenant du complexe conventuel San Severo (mes articles Ravenne 14 et Ravenne 15). C’était le port de Ravenne dans l’Antiquité, quand l’empereur Auguste, au début du premier siècle de notre ère, en a fait la base de sa flotte militaire. Plus tard, en l’an 400, l’empereur Honorius (le père de Galla Placidia) transfère de Milan à Ravenne la capitale de l’Empire Romain d’Occident, et Classe devient donc le port de la capitale. L’importance de Classe se maintient quand, du sixième au huitième siècle, l’Empire Byzantin fait de Ravenne le siège de l’Exarchat d’Italie. Tout port, c’est logique, amène par nature des populations diverses; mais quand ce port bénéficie d’une telle importance, il attire encore plus de monde. Les fouilles, ici, ont révélé que Classe avait été une ville cosmopolite, dans les habitations on a mis au jour des monnaies, des objets du quotidien ou de culte prouvant que ceux qui y avaient vécu et travaillé venaient de Syrie, d’Égypte, d’Espagne, de Germanie, et évidemment d’ailleurs en Italie, de Grèce, de Constantinople. Une visite passionnante s’annonce.

Ravenne 16 : Port de Classe et colonne des Français. 22 mai 2013
Ravenne 16 : Port de Classe et colonne des Français. 22 mai 2013

Une visite passionnante? Non! Pas de visite. Sur la grille, toute une série d’interdictions. La pire pour nous, “Vietato l’ingresso ai non addetti ai lavori”. Entrée interdite à qui n’est pas impliqué dans les travaux. C’est que l’année dernière, le 2 juillet 2012, une bombe non explosée de la Seconde Guerre Mondiale a été trouvée sur le site. Accès interdit à toute personne jusqu’à ce que l’on fasse exploser cette bombe avec toutes les protections nécessaires le 2 septembre. Comme nous le constatons aujourd’hui, le site n’a pas été rouvert le 3 septembre, et j’ai lu quelque part qu’il restera fermé tant que dureront les fouilles, pour préserver les matériaux archéologiques mis au jour et gardés sur place en attente d’examen et de transfert. Un grand panneau nous informe que l’on procède à la restauration et à la conservation du parc archéologique du port antique de Classe. Eh bien tant pis, passons notre chemin…

Ravenne 16 : Port de Classe et colonne des Français. 22 mai 2013
Ravenne 16 : Port de Classe et colonne des Français. 22 mai 2013

Cette colonne dressée sur le bord d’une petite route près du fleuve Ronco dans la campagne près de Ravenne, c’est la Colonne des Français érigée en 1557. L’une des inscriptions appelle le passant à regarder, et évoque le sang qui a taché cette terre dans l’affrontement de l’armée française et de l’armée espagnole. Le célèbre chevalier Bayard a participé aux combats, qui ont fait plus de vingt mille morts. Il écrit “Si le roi a gagné la bataille, les pauvres gentilshommes l’ont bien perdue”. Dans ses Mémoires d’outre-tombe, Chateaubriand cite également ce même Bayard: “Nonobstant toute l'artillerie tirée par les Espagnols, les Français marchaient toujours, dit le Loyal serviteur; depuis que Dieu créa ciel et terre, ne fut un plus cruel ne plus dur assaut entre Français et Espagnols. Ils se reposaient les uns devant les autres pour reprendre leur haleine; puis, baissant la vue, ils recommençaient de plus belle en criant: France et Espagne! Il ne resta de tant de guerriers que quelques chevaliers, qui alors affranchis de la gloire endossèrent le froc”.

 

Mais de quoi donc s’agit-il? Marignan 1515, assassinat de Henri IV 1610, Austerlitz 2 décembre 1805, oui, mais on parle assez peu de la bataille de Ravenne en 1512. Depuis quelque temps, le roi de France Louis XII est parti à la conquête de l’Italie. Le pape décide de réagir pour l’arrêter. Le 11 avril 1512, c’est le dimanche de Pâques. L’armée de Louis XII, commandée par Gaston de Foix, affronte la Lega Santa, la Sainte Ligue du pape Jules II dans laquelle se battent principalement des Espagnols, mais aussi des Italiens et des Grecs du Royaume de Naples. L’artillerie du duc de Ferrare qui se bat du côté des Français, un armement alors considéré comme très moderne (même si, en 1453, une soixantaine d’années plus tôt, c’est aussi l’artillerie qui avait permis au sultan Mehmet II de prendre Constantinople et de mettre fin à l’Empire Byzantin), leur donnera finalement la victoire.

 

Outre Bayard, d’autres célébrités participaient à la bataille, comme l’Arioste, ce poète italien, qui a décrit son vécu de l’événement, ou encore La Palisse, dont on a tiré le nom commun une lapalissade. Sur son tombeau (il a été tué à Pavie en 1525, mais enterré dans le Bourbonnais, dans son château) était écrit “Hélas s'il n'était pas mort, il ferait encore envie”, qui a été interprété comme “S’il n’était pas mort, il serait encore en vie”… une vraie lapalissade!

 

L’autre jour, j’avais posé un petit problème. J’en publie la solution tout de suite, mais dans un article séparé. Vous pourrez y voir aussi si mes lecteurs ont été nombreux à trouver la solution Et je clos ici à la fois mon seizième article sur Ravenne et notre séjour dans la ville. Nous poursuivons notre route vers la France et partons pour Parme.

Partager cet article

Repost 0
Published by Thierry Jamard
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Thierry Jamard
  • : Un long, long voyage d'observation et de description culturelle à travers l'Europe. Paysages, histoire, architecture, peinture, sculpture, mythologie et religions, société, tout ce qui me tombe sous les yeux.
  • Contact

Recherche