Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 décembre 2016 4 01 /12 /décembre /2016 23:55
Mélitè, Pnyx, Acropole. Lundi 16 décembre 2013

Nous avons fait aujourd’hui une très agréable promenade. En cette mi-décembre, la température est extrêmement douce. Il faut dire qu’Athènes, à 37°58’ de latitude, se trouve juste entre Palerme située un tout petit peu plus au nord à 38°07’ et Séville située un tout petit peu plus au sud à 37°23’. Ces conditions météorologiques permettent de profiter pleinement du paysage. Nous allons donc flâner sur la colline de la Pnyx et dans le dème de Mélitè. Mais qu’est-ce qu’un dème?

 

À l’extrême fin du sixième siècle avant Jésus-Christ, Clisthène structure la cité (à savoir la ville, la côte, les villages et la campagne qui la constituent) en circonscriptions administratives, sortes d’arrondissements nommés dèmes, avec à la tête de chacun un démarque (mot qui signifie “chef de dème”), citoyen élu, sorte de maire. Puis, tirés au sort, des citoyens forment le conseil qui prend les décisions de justice, de police, d’administration, de gestion des finances. Mélitè, c’est l’un des dèmes les plus peuplés de l’ancienne Athènes. Thémistocle, Miltiade, Cimon, Alcibiade y ont leur demeure.

Mélitè, Pnyx, Acropole. Lundi 16 décembre 2013
Mélitè, Pnyx, Acropole. Lundi 16 décembre 2013
Mélitè, Pnyx, Acropole. Lundi 16 décembre 2013

La colline de la Pnyx, elle, était le lieu de réunion de l’assemblée des citoyens, l’ecclésia (l’évolution phonétique de ce mot a donné église en français, iglesia en espagnol, chiesa en italien. L’Église, avec une majuscule, c’est l’ensemble des fidèles d’une même religion, et par dérivation lorsqu’on l’écrit avec une minuscule c’est le bâtiment où a lieu l’assemblée). L’ecclésia, qui se réunit dix fois l’an, vote les lois, le budget, et prend les autres décisions dévolues au dème, comme je le disais il y a un instant. Le président de la séance parle devant l’autel où a eu lieu un sacrifice propitiatoire, pour que tout se passe bien, et les membres de l’assemblée l’écoutent assis sur le sol, et plus tard sur des bancs de bois qui rendent les séances un peu plus confortables.

 

Au début, l’aire de tenue de l’ecclésia pouvait accueillir 5000 citoyens. C’est dans ces conditions que Miltiade, Thémistocle, Aristide ou Périclès se sont exprimés, c’est aussi l’ecclésia des comédies d’Aristophane. Vers 404-403, les Trente Tyrans agrandissent cette aire, jusqu’à environ 6000 places. C’est là qu’ont parlé Démosthène, Eschine, Isocrate. Et puis au quatrième siècle, des travaux gigantesques ont créé un hémicycle de 120 mètres de diamètre, de 70 mètres de profondeur, pouvant accueillir jusqu’à 13500 personnes. Mais cette assemblée, qui a commencé à fonctionner ici dès la création du dème vers 500 avant Jésus-Christ, s’est vu retirer ce rôle quand, à la fin du quatrième siècle, il a paru plus commode de se réunir dans le théâtre de Dionysos, au pied de l’Acropole.

 

De là, on a une vue intéressante sur l’Acropole et sur le cône qui constitue la colline du Lycabette. On peut constater que jusqu’à notre époque, et malgré l’urbanisation galopante qui a commencé après l’indépendance à la fin du premier tiers du dix-neuvième siècle et qui s’est terriblement accélérée après la Seconde Guerre Mondiale, les oliviers et autres espèces végétales continuent de prospérer dans la capitale de la Grèce.

Mélitè, Pnyx, Acropole. Lundi 16 décembre 2013
Mélitè, Pnyx, Acropole. Lundi 16 décembre 2013

La Pnyx au troisième siècle, donc, n’est plus le lieu de réunion de l’ecclésia. Les siècles passent. C’est probablement à la fin du premier siècle après Jésus-Christ que l’on crée ici un sanctuaire ouvert de Zeus Hypsistos. C’est surtout sur ma seconde photo ci-dessus que l’on voit une grande niche et de très nombreuses petites niches creusées dans la paroi rocheuse. Dans la grande niche il y avait la statue de Zeus Hypsistos. Les petites niches alentour, de formes et de dimensions diverses, étaient destinées à recevoir des plaques votives inscrites, destinées au dieu. Dans le même dème, la colline des Nymphes, voisine, portait elle aussi un sanctuaire, naturellement dédié aux Nymphes.

Partager cet article

Repost 0
Published by Thierry Jamard
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Thierry Jamard
  • : Un long, long voyage d'observation et de description culturelle à travers l'Europe. Paysages, histoire, architecture, peinture, sculpture, mythologie et religions, société, tout ce qui me tombe sous les yeux.
  • Contact

Recherche