Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
30 mai 2017 2 30 /05 /mai /2017 23:55
Lesbos 23 : Le “Tavros” à Komi et Pigi. Vendredi 11 juillet 2014
Lesbos 23 : Le “Tavros” à Komi et Pigi. Vendredi 11 juillet 2014

Nous avons déjà vu l’extraordinaire fête du “Tavros” d’Agia Paraskevi (les 4, 5 et 6 juillet), si extraordinaire que je la réserve pour mon vingt-septième et dernier article sur Lesbos. En voyant l’affiche ci-dessus pour un autre “Tavros” beaucoup moins spectaculaire nous avons un peu hésité, mais après tout cela sera pour nous une occasion de voir un village que nous ne connaissons pas encore, Πηγή (Pigi, prononcé Pigui et non Piji) et son voisin Κώμη (Komi).

Lesbos 23 : Le “Tavros” à Komi et Pigi. Vendredi 11 juillet 2014

Nous sommes arrivés un petit peu en avance. Nous en profitons pour jeter un coup d’œil sur l’église de Pigi.

Lesbos 23 : Le “Tavros” à Komi et Pigi. Vendredi 11 juillet 2014
Lesbos 23 : Le “Tavros” à Komi et Pigi. Vendredi 11 juillet 2014

Nous sommes habitués à ces églises orthodoxes extrêmement ornées, extrêmement chargées. Mais il faut avouer que l’iconostase de celle-ci fait de l’effet. Les icônes, les sculptures, les dorures, leur abondance ne donne pas ici cet effet de kitsch que l’on rencontre parfois.

Lesbos 23 : Le “Tavros” à Komi et Pigi. Vendredi 11 juillet 2014

La voûte de la nef est décorée de peintures modernes. Dans les médaillons sont représentés des saints, sur ma photo je lis saint Simon à gauche et saint André à droite, mais à part cela, les peintures de formes géométriques, le choix des couleurs, me rappellent la décoration de voûtes de… mosquées, comme nous en avons vu à Istanbul.

Lesbos 23 : Le “Tavros” à Komi et Pigi. Vendredi 11 juillet 2014
Lesbos 23 : Le “Tavros” à Komi et Pigi. Vendredi 11 juillet 2014

Comme toujours, un trône particulièrement orné est prévu pour le métropolite. Et selon mon habitude, je photographie l’un des petits lions qui en bordent les marches. Pour la voûte, je suis allé chercher une comparaison jusqu’en Turquie; cette fois-ci, ,j’irai beaucoup plus loin: ce lion, à la façon dont il montre les dents, évoque pour moi des sculptures chinoises.

Lesbos 23 : Le “Tavros” à Komi et Pigi. Vendredi 11 juillet 2014

Avant de ressortir de l’église, je m’arrête un instant devant cette chaire dépourvue d’icônes ou de sculptures évoquant les évangélistes ou des scènes de la Bible, mais dont la décoration tient plutôt de formes vaguement végétales.

Lesbos 23 : Le “Tavros” à Komi et Pigi. Vendredi 11 juillet 2014
Lesbos 23 : Le “Tavros” à Komi et Pigi. Vendredi 11 juillet 2014

Il est temps de nous rendre à Komi, ce village d’où doit partir le taureau (ταύρος, tavros en grec). Ce n’est pas le bout du monde, quelques centaines de mètres, un kilomètre tout au plus. Nous n’en visiterons pas l’église, qui d’ailleurs est fermée.

Lesbos 23 : Le “Tavros” à Komi et Pigi. Vendredi 11 juillet 2014
Lesbos 23 : Le “Tavros” à Komi et Pigi. Vendredi 11 juillet 2014
Lesbos 23 : Le “Tavros” à Komi et Pigi. Vendredi 11 juillet 2014

Le taureau va être mené en procession de Komi à Pigi. Très fiers de leur mission, des garçons du village sont chargés de porter une bannière représentant un saint que je n’aurais pas reconnu si son nom n’avait pas été écrit près de sa tête, saint Charalambos, et une inscription nous informe sur l’appartenance de cette bannière, elle dit “Association culturelle de Pigi – Komi, la renaissance”. Et d’autres garçons, non moins fiers, portent une icône du même saint Charalambos, car cette fête mêle des réminiscences païennes avec le sacrifice du taureau comme dans l’antiquité, et des rites chrétiens qui requièrent l’office d’un prêtre et l’intercession d’un saint.

Lesbos 23 : Le “Tavros” à Komi et Pigi. Vendredi 11 juillet 2014
Lesbos 23 : Le “Tavros” à Komi et Pigi. Vendredi 11 juillet 2014
Lesbos 23 : Le “Tavros” à Komi et Pigi. Vendredi 11 juillet 2014
Lesbos 23 : Le “Tavros” à Komi et Pigi. Vendredi 11 juillet 2014

Pour l’occasion (une occasion qui va lui valoir la mort, le pauvre), le taureau est tout orné de colliers de feuillages et de fleurs. Cela aussi, c’est une réminiscence de l’antiquité païenne, puisque l’animal allait être offert à une divinité que l’on voulait honorer. Le tenant par des cordes, des hommes le font avancer, souvent de gré, parfois de force comme sur ma troisième photo.

Lesbos 23 : Le “Tavros” à Komi et Pigi. Vendredi 11 juillet 2014
Lesbos 23 : Le “Tavros” à Komi et Pigi. Vendredi 11 juillet 2014

Il n’y a pas grand monde à suivre cette procession du malheureux taureau, la population attend patiemment à Pigi qu’elle arrive. La fête consiste aussi à s’attabler et à consommer en discutant. D’autres s’activent, comme cet homme debout à l’arrière de son véhicule, transvasant de l’huile d’un bidon dans une bonbonne de plastique. À vrai dire, je ne sais si c’est en relation avec la fête, si cette huile est destinée à brûler dans des lampes ou à cuire des aliments, à moins qu’il ne s’agisse d’un acte privé, un producteur fournit un client ou donne à un familier.

Lesbos 23 : Le “Tavros” à Komi et Pigi. Vendredi 11 juillet 2014

Mais il y a aussi le public attentif à tout ce qui se passe, comme cet homme qui a revêtu un costume traditionnel. D’ailleurs, je me demande si, à un moment ou à un autre (peut-être demain ou après-demain, puisque la fête dure trois jours –mais nous ne reviendrons pas), il ne va pas intervenir d’une façon ou d’une autre car il a un air d’autorité, une apparence de responsable. En tous cas un beau type traditionnel.

Lesbos 23 : Le “Tavros” à Komi et Pigi. Vendredi 11 juillet 2014
Lesbos 23 : Le “Tavros” à Komi et Pigi. Vendredi 11 juillet 2014
Lesbos 23 : Le “Tavros” à Komi et Pigi. Vendredi 11 juillet 2014

Plutôt que d’avoir l’occasion d’assister à la cruauté de l’exécution sacrificielle du taureau un autre jour, je me suis réjoui de pouvoir assister à des chants et danses traditionnels en costumes. Car personne ne peut prétendre qu’elles ne sont pas charmantes, ces deux belles jeunes filles dans leurs tenues de fête. Quant à ces petits enfants, qui ont appris à effectuer une danse folklorique, ils sont adorables.

Partager cet article

Repost 0
Published by Thierry Jamard
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Thierry Jamard
  • : Un long, long voyage d'observation et de description culturelle à travers l'Europe. Paysages, histoire, architecture, peinture, sculpture, mythologie et religions, société, tout ce qui me tombe sous les yeux.
  • Contact

Recherche