Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
9 juillet 2017 7 09 /07 /juillet /2017 23:55

Chios n’est pas une île qui regorge de grands sites archéologiques, néanmoins la civilisation grecque antique a laissé quelques traces non négligeables. Et notamment près du village actuel d’Emporeios (si je respecte l’orthographe grecque Εμπορειός) ou Emborios (si j’adapte la transcription à la prononciation).

Villages de Chios avec des sites antiques. Juillet-août 2014

D’en haut, d’abord, on a une vue sur la mer et la côte très découpée. Cette vue, je l’ai prise depuis le site archéologique, puisque la plupart du temps les villes étaient bâties sur des collines, le port étant donc totalement détaché de la ville.

Villages de Chios avec des sites antiques. Juillet-août 2014
Villages de Chios avec des sites antiques. Juillet-août 2014

Mais depuis le site qui est très étendu on peut également avoir une vue sur le port et le petit village moderne qui est fort sympathique. Prise d’en bas à 20h51 en ce 30 juillet, ma seconde photo montre le village à la tombée de la nuit.

Villages de Chios avec des sites antiques. Juillet-août 2014
Villages de Chios avec des sites antiques. Juillet-août 2014

De l’autre côté du port, une voie mène en quelques centaines de mètres à une plage de galets qui, je suppose, sont d’origine volcanique car ils sont noirs. D’où le nom de cette plage, Μαύρος Γιαλός, Mavros Gialos, qui signifie Rivage Noir.

Villages de Chios avec des sites antiques. Juillet-août 2014
Villages de Chios avec des sites antiques. Juillet-août 2014

Ce nom, pour être sûr de ne pas me tromper plus tard, j’en ai photographié le panneau sur le chemin qui mène à la plage. Or sur ma carte, pourtant éditée en Grèce, le nom que je lis est Π[αραλία] Μαύρα Βόλια, Mavra Volia B[each], soit [Plage des] Galets Noirs… Est-ce que je rêve? Ci-dessus, les deux pièces à conviction.

Villages de Chios avec des sites antiques. Juillet-août 2014

Cela, d’ailleurs, ne trouble pas outre mesure les cigales qui chantent, chantent sans se soucier de leur adresse de résidence. Mais cette cigale-ci ne chantera pas tout l’été, contrairement à ce que nous raconte le bon La Fontaine, parce que ces gros insectes ne vivent pas plus de quelques semaines à partir du moment où ils se sont libérés de leur exuvie, qui est la carapace des larves.

Villages de Chios avec des sites antiques. Juillet-août 2014
Villages de Chios avec des sites antiques. Juillet-août 2014
Villages de Chios avec des sites antiques. Juillet-août 2014

On a pu voir sur les photos précédentes que le port d’Emborios est presque fermé, bien protégé. Faire le tour de cet arc de cercle constitue une toute petite, toute brève promenade, mais bien agréable. Et lorsqu’en partant du village on arrive au bout, on trouve cette petite église toute simple, toute blanche. Au-dessus de la porte, je lis “Sainte église de l’Ascension”.

Villages de Chios avec des sites antiques. Juillet-août 2014
Villages de Chios avec des sites antiques. Juillet-août 2014

Repartons de l’autre côté du village, vers le sud, en direction de la plage. Sur notre droite, nous voyons cette autre chapelle. Elle est dédiée à sainte Hermione (ou Ermione, puisque l’aspiration en début de mot n’existe plus en grec moderne), qui est l’une des quatre jeunes filles nommées dans les Actes des Apôtres: “Nous arrivâmes à Césarée. Nous descendîmes chez l’évangéliste Philippe, l’un des sept diacres, et restâmes chez lui. Il avait quatre filles vierges qui prophétisaient”. Comme Paul est à Césarée à la fin des années 50 (peut-être en 57 ou 58), une soixantaine d’années vont passer avant l’an 117, l’année où l’empereur Hadrien succède à Trajan, qui vient de mourir. C’est, semble-t-il, à cette époque qu’Hermione est arrêtée en tant que chrétienne, et flagellée à mort à Éphèse. Quel âge pouvait-elle alors avoir? Si on lui suppose entre quatre et seize ans en 57, elle a alors entre soixante-quatre et soixante-seize ans? Il est raconté aussi que, quelques années auparavant, elle avait déjà eu maille à partir avec la justice impériale, et Trajan l’aurait fait violemment frapper au visage. Elle lui aurait prophétisé sa mort quelques années plus tard et l’accession au pouvoir d’Hadrien.

 

Mais ce n’était pas cette petite église –fermée– qui m’intéressait. En effet, un panneau indiquait que derrière la grille fermant le petit espace derrière le chevet de l’église, il y avait les restes d’un baptistère paléochrétien. Et d’ailleurs, la carte que je publie plus haut l’indique aussi. J’ai passé mon objectif à travers la grille (seconde photo ci-dessus), mais il faut vraiment avoir de l’imagination pour identifier un baptistère, même s’il est évident que l’on est en présence de ruines antiques.

Villages de Chios avec des sites antiques. Juillet-août 2014
Villages de Chios avec des sites antiques. Juillet-août 2014

Mais allons voir plutôt, à quelque distance au nord du village, le sanctuaire d’Athéna. Il fait chaud et il faut grimper sur la colline. Tant pis, souffrons, il le faut, parce que ces ruines-là sont très intéressantes. On dit “sanctuaire d’Athéna”, mais en réalité il se situe au sommet de la colline, et déjà à mi-hauteur on commence à trouver des maisons d’habitation. Ci-dessus, on en voit une dont la probable entrée est à présent bouchée par les arbres. On remarque, face à la porte et au milieu de la pièce, une pierre cylindrique, qui constituait la base d’une pièce de bois soutenant la toiture. Mais cette pierre n’est pas rapportée, c’est la roche formant le sol qui a ainsi été dégagée autour de cette base, dont elle est solidaire. Ce bâtiment daté huitième ou septième siècle avant Jésus-Christ mesure 4,50m sur 9,20m.

Villages de Chios avec des sites antiques. Juillet-août 2014

Cet autre bâtiment de même époque mesure 5,20m sur 7,80m et comporte lui aussi un support de poutre verticale faisant corps avec le sol rocheux. On distingue vaguement sur la photo, dans le coin à droite du bâtiment, un siège de pierre qui n’a pas été taillé directement dans la roche mais a été construit, ce qui explique son mauvais état.

Villages de Chios avec des sites antiques. Juillet-août 2014
Villages de Chios avec des sites antiques. Juillet-août 2014

Nous abordons ici tout un complexe de bâtiments qui, globalement, sont encore datés de la période huitième et septième siècles avant Jésus-Christ, mais qui correspondent à deux phases de construction. Il y a eu d’abord un grand mégaron terminé en forme d’abside, partagé en trois pièces, avec un foyer au centre de la pièce centrale et, du côté opposé à l’abside, l’entrée avec deux colonnes.

Villages de Chios avec des sites antiques. Juillet-août 2014
Villages de Chios avec des sites antiques. Juillet-août 2014

Dans un deuxième temps, a été construit un second mégaron et une maison d’habitation. Ce second mégaron mesure dix mètres cinquante sur sept, il est précédé de deux colonnes (ma première photo, et le premier plan de la seconde) et dans la pièce principale on voit deux supports de pierre alignés dans la longueur de la salle pour des poutres verticales de bois, et à la droite de la seconde colonne un foyer. Il y a aussi, derrière (mais on ne la voit pas sur ma photo) une maison carrée de six mètres soixante de côté. Qu’il s’agisse du mégaron de la première phase ou de celui de la seconde phase, tous deux sont situés plus haut que le niveau de la rue, et il y avait un escalier pour y accéder.

Villages de Chios avec des sites antiques. Juillet-août 2014

Ce bâtiment, sur un plan grossièrement circulaire de cinq mètres quinze de diamètre, est, lui aussi, de la même période. La très grosse pierre de forme irrégulière est solidaire de la roche du sol et servait de support à une poutre soutenant le toit. Au pied de cette base, on voit un petit quadrilatère de pierre, qui était un coffre de rangement. Le panneau explicatif dit qu’il y a le long du mur une grande jarre, mais elle a dû être transportée dans un musée, ou dans un atelier de conservation, car je n’en vois pas trace.

Villages de Chios avec des sites antiques. Juillet-août 2014

Ici, deux maisons –toujours de la même époque– se partagent une petite cour commune. La première, dont on voit un massif siège de pierre au premier plan, et dont la pierre de seuil est d’une seule pièce, mesure sept mètres seize sur quatre mètres soixante-six. Au-delà, on voit la courette et la seconde maison, nettement plus grande qui, elle, fait dix mètres vingt-cinq sur six mètres cinquante.

Villages de Chios avec des sites antiques. Juillet-août 2014

Toutes ces maisons de formes et de tailles diverses, il est fascinant de les voir, surtout quand on les met en relation avec la fin de l’époque géométrique et le début de l’époque archaïque, puisque toute l’agglomération date de cette même période. Poteries de l’époque géométrique, demi sourire des statues de l’époque archaïque… Mais je dois faire l’effort de me rendre compte que pour mes lecteurs qui ne sont pas sur place et qui ne voient que des photos de murs de quelques dizaines de centimètres de haut, c’est un peu monotone et nettement moins passionnant!!! Alors j’en montre une dernière et je monte ensuite jusqu’au sommet de la colline.

 

Pour prendre ma photo, je suis ici dans la cour qui sépare la maison de la rue. On remarque la monumentale pierre de seuil. Le bâtiment, lui, n’est pas très grand, ne faisant que six mètres cinquante-sept sur six mètres vingt-quatre. Et le toit de cette pièce était soutenu par trois poutres verticales, dont on voit les pierres qui leur servaient de socle. Allez, je m’éponge le front et je continue l’ascension pour atteindre l’acropole.

Villages de Chios avec des sites antiques. Juillet-août 2014

Pour comprendre ce que nous allons voir, il est sans doute utile de voir le plan montré par un panneau sur le site. On voit d’abord le temple d’Athéna, la déesse tutélaire de la cité, tel qu’il a été construit au sixième siècle avant Jésus-Christ. Le premier temple est donc postérieur à toutes les maisons que nous avons vues sur la pente qui monte vers lui, car ne date de cette époque, huitième siècle avant Jésus-Christ, que l’autel nommé A sur le plan, une construction de quatre-vingts centimètres de haut et de moins de deux mètres dans sa plus grande dimension. C’est cet autel qui a servi de point de départ au culte de la déesse. Et c’est donc au sixième siècle que se construit autour de cet autel un temple de 10,13x6,23 mètres, et de 2,80 mètres de haut, comprenant un pronaos (avant-temple) avant la cella (salle de culte). C’est aussi à cette époque que l’on a construit, adjacent à l’ancien autel, le piédestal sur lequel était posée la statue de culte.

 

Petite remarque en passant, mais qui peut avoir son intérêt. Dans le texte en grec qui parle de l’évolution du temple, je lis η βάση του αγάλματος, “la base de la statue”, avec le mot άγαλμα (agalma) pour désigner la statue. Mais en dessinant le plan, les archéologues parlent de βάση ξοάνου, avec le mot ξόανον (xoanon) qui signifie aussi une statue, mais généralement les vieilles statues de bois qui étaient encore celles du temps d’Homère; mais au sixième siècle on ne sculptait plus, comme statues de culte, que des statues de marbre. Celle-ci, si les auteurs du plan n’ont pas utilisé le mot au hasard, est donc antérieure à la construction du temple. Et ce qui renforce cette hypothèse d’une statue en bois, c’est qu’on a retrouvé son socle, et pas la statue. Mais puisqu’il est impossible qu’une statue de bois apportée par les premiers habitants au huitième siècle, après avoir été exposée pendant deux siècles aux violentes pluies d’hiver, à l’humidité saline de l’air marin et au souffle puissant du meltem en été, soit encore en état d’être posée sur ce piédestal et de servir de statue de culte, il faut supposer, ou bien qu’elle a été apportée d’ailleurs, ou bien que pendant ces deux siècles elle a été protégée par un bâtiment que nous ignorons.

 

Parce que l’accès à la cella du temple était strictement interdit au public, l’autel du huitième siècle, dans cette cella, ne pouvait plus être utilisé pour les sacrifices. On a dû alors construire, en ce sixième siècle, un autel extérieur plus au nord, que l’on appelle sur le plan autel B.

Villages de Chios avec des sites antiques. Juillet-août 2014

Le quatrième siècle avant Jésus-Christ voit de grands changements. D’abord, le toit en terrasse du temple est remplacé par un toit de tuiles à double pente, le niveau du sol a été rehaussé de vingt centimètres et une marche de pierre a été ajoutée devant le seuil du pronaos pour le mettre à niveau, et de même le seuil de bois de la cella a été remplacé par un seuil de pierre. L’ancienne construction de l’autel A a été agrandie jusqu’à l’angle des deux murs nord et ouest. La petite esplanade devant le temple a été agrandie, ce qui a nécessité la construction de murs de soutènement à cause de la pente du terrain. Et là on a construit un autel de trois mètres dix sur un mètre vingt-deux, et seulement cinquante-cinq centimètres de haut, appelé autel C.

Villages de Chios avec des sites antiques. Juillet-août 2014

C’est donc ce temple du quatrième siècle avant Jésus-Christ que nous pouvons voir aujourd’hui. La vue ci-dessus a été prise de derrière l’autel C, et le temple d’Athéna apparaît derrière, côté entrée du pronaos. Comme le montre le plan, l’autel n’est pas parallèle à la façade du temple, ce qui explique cette impression que ma photo a été prise de travers!

Villages de Chios avec des sites antiques. Juillet-août 2014
Villages de Chios avec des sites antiques. Juillet-août 2014
Villages de Chios avec des sites antiques. Juillet-août 2014

Et voici maintenant le temple lui-même. On voit (deuxième et troisième photos) que l’appareil de pierres qui constitue les murs a été revêtu vers l’extérieur de larges pierres de taille. On remarque aussi la grosse marche monolithe ajoutée au quatrième siècle devant l’entrée du pronaos ainsi que, sur la droite, un petit reste de mur à l’entrée de la cella, et son seuil de pierre.

Villages de Chios avec des sites antiques. Juillet-août 2014

Je pénètre dans le pronaos. De là, je peux prendre une photo de la cella qui permet d’en voir les détails. D’abord, au premier plan, son seuil de pierre et le pan de mur qui la séparait du pronaos. Puis, au centre, la base de la colonne qui supportait le toit à double pente, et de part et d’autre les bases ayant supporté les poutres de bois qui soutenaient le toit du sixième siècle. Elles sont encore là parce que, du fait de l’exhaussement du sol au quatrième siècle, elles se trouvaient désormais au même niveau que le sol. Inutile de les enlever. Et encore derrière, sur plus de la moitié droite de la salle, on voit ce qui reste de l’autel A élargi jusqu’au mur au quatrième siècle, tandis qu’accolé sur la gauche la petite construction en retrait est ce qui reste de la base de la statue de culte. On peut donc aisément identifier ce que représente le plan.

Villages de Chios avec des sites antiques. Juillet-août 2014

Et puis j’ai parlé tout à l’heure de l’autel B qu’il a fallu construire au sixième siècle quand l’autel A s’est trouvé englobé dans la cella et n’était donc plus visible des fidèles pendant les sacrifices. C’est lui que montre ma photo ci-dessus. Il mesure sept mètres de long sur deux mètres cinquante de large.

Villages de Chios avec des sites antiques. Juillet-août 2014

Nous avons aussi visité un autre site archéologique dans l’île de Chios, mais c’est un site beaucoup moins important, beaucoup moins bien conservé. Il est un peu difficile à trouver, au bout d’un chemin non revêtu (mais très carrossable, car c’est avec le camping-car que nous y sommes allés) de quelques centaines de mètres. Et je n’en ai pas relevé les coordonnées GPS, mais sur Google Earth j’ai pu repérer le chemin qui y mène. Si vous entrez les coordonnées ci-dessous dans votre GPS, vous ne serez pas encore tout à fait arrivé(e), mais vous serez sur le bon chemin:

38° 12’ 38” N / 25° 56’ 01” E

Villages de Chios avec des sites antiques. Juillet-août 2014
Villages de Chios avec des sites antiques. Juillet-août 2014

Au-delà du site archéologique, la terre du chemin devient plus meuble, les traces de pneus qui ne semblent pas être ceux d’un 4x4 signifient que certains ont pu y passer, mais je ne saurais le recommander. La plage est si près qu’il est plus sûr de s’y rendre à pied…

Villages de Chios avec des sites antiques. Juillet-août 2014
Villages de Chios avec des sites antiques. Juillet-août 2014
Villages de Chios avec des sites antiques. Juillet-août 2014

Avant de regarder les quelques pauvres ruines bien peu parlantes du site archéologique, juste un petit coup d’œil sur cette chapelle qui se trouve sur le site lui-même et qui est dédiée à Agia Markella, Sainte Marcelle, la patronne de l’île dont j’ai raconté l’hagiographie (la légende?) dans mon article précédent (Le monastère d’Agios Minas, à Chios. Jeudi 31 juillet 2014).

Villages de Chios avec des sites antiques. Juillet-août 2014

Le site est celui du sanctuaire d’Apollon. Απόλλων Φαναίος, Apollon Phanaios. Mais comme ce nom se prononce Fanéos, c’est généralement ainsi qu’il est transcrit en français. Le verbe φαίνω, en grec ancien, signifie “se montrer, apparaître, se révéler”. Dans le christianisme, l’Épiphanie est le jour où les Mages visitent Jésus peu après sa naissance, et donc est révélé comme le Messie. L’adjectif phanaios est généralement appliqué aux douze dieux de l’Olympe, qui apportent la révélation, la lumière. Et Apollon, qui mène le char du Soleil, est particulièrement celui qui apporte la lumière.

Villages de Chios avec des sites antiques. Juillet-août 2014
Villages de Chios avec des sites antiques. Juillet-août 2014
Villages de Chios avec des sites antiques. Juillet-août 2014

Si j’ai dit que le site est pauvre, cela induit que j’ai bien peu de photos à en montrer. Et comme, en outre, il n’y a sur le site aucune information, comme il est ouvert à tous vents, sans barrière, sans clôture, sans gardien, il n’y a pas le moindre dépliant, et personne à qui poser quelques questions. Quant au site du ministère grec de la culture, http://odysseus.culture.gr, sa version anglaise dit qu’il n’y a pas de description disponible. Obligation, donc, de comprendre un peu le grec moderne… Le site a été fouillé par K. Kourouniotis en 1915-1916, puis par l’École anglaise d’archéologie en 1934-1935, qui ont mis au jour un important lieu de culte d’Apollon Fanéos, qui a été en usage constant depuis le neuvième siècle avant Jésus-Christ. Le texte ajoute que l’on ne peut tirer de l’examen des ruines d’enseignements sur ses phases successives parce qu’il a subi d’importants dommages quand a été construite sur ses restes une basilique paléochrétienne, mais il reste quelques vestiges du temple antique, de son enceinte et de la basilique paléochrétienne. On sait aussi que dans la seconde moitié du sixième siècle, le sanctuaire a subi une restructuration et qu’une grande enceinte extérieure a été construite vers 500 avant Jésus-Christ. Il semble bien que ce temple archaïque ait été détruit en 494 avant Jésus-Christ lors de la révolte ionienne. Il est dit aussi que la découverte, lors des fouilles, de scarabées égyptiens prouve que la renommée du sanctuaire s’était étendue bien au-delà des limites du monde ionien, jusqu’en Égypte.

 

Mais ces informations ne s’appliquent pas à des images précises. Les ruines que l’on voit ici peuvent aussi bien être celles d’un bâtiment, peut-être le temple, que celles de la grande enceinte.

Villages de Chios avec des sites antiques. Juillet-août 2014

Et de même ici, je ne sais ce qu’a pu être ce bâtiment. Ce n’est pas la muraille, c’est un bâtiment, mais qui me semble bien petit pour un temple de la renommée que l’on prête à celui d’Apollon Fanéos. Or un sanctuaire de quelque importance comportait toujours diverses constructions.

Villages de Chios avec des sites antiques. Juillet-août 2014
Villages de Chios avec des sites antiques. Juillet-août 2014

Et puis il y a tout un matériel archéologique disséminé sur le sol et qui ne représente plus rien. Il est strictement impossible au non spécialiste de savoir de quoi viennent ces pierres taillées et ces autres éléments archéologiques.

Villages de Chios avec des sites antiques. Juillet-août 2014
Villages de Chios avec des sites antiques. Juillet-août 2014

Et pour terminer ce petit édicule un peu à l’écart qui abrite une fontaine et un bassin. Je ne saurais même pas dire de quelle époque il date, mais c’est lui qui est le mieux conservé de tout le site.

 

Venir à Kato Fanon constitue une promenade agréable, la petite plage est sympathique, et puis en ce qui me concerne je suis toujours curieux de voir les sites archéologiques, même quand, comme ici, je suis un peu déçu de ne pas bien comprendre ce que je vois. Or même si le site a été très fortement endommagé, je suis sûr qu’avec un guide très féru d’archéologie on peut comprendre bien des choses concernant ces ruines. Et puis, comme on s'en rendra compte dans mon prochain article, Le musée archéologique de Chios. Les 24 et 25 juillet 2014, des foules de trouvailles exhumées ici ont été transportées au musée, où l'on se régale en les contemplant.

Partager cet article

Repost 0
Published by Thierry Jamard
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Thierry Jamard
  • : Un long, long voyage d'observation et de description culturelle à travers l'Europe. Paysages, histoire, architecture, peinture, sculpture, mythologie et religions, société, tout ce qui me tombe sous les yeux.
  • Contact

Recherche