Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog
1 octobre 2017 7 01 /10 /octobre /2017 23:55
Cos 08, dunes et basilique de Mastikhari. Les 9 et 11 septembre 2014

Nous avions lu qu’il y avait les ruines d’une basilique paléochrétienne près de Mastikhari, sur la côte de l’île orientée nord-ouest. Nous nous sommes rendus là-bas. Dans le village de Mastikhari, sous la protection de Poséidon, le dieu qui règne sur les mers (profitons-en, car on sait combien il peut être dangereux et combien il a la rancune tenace, demandez donc à Ulysse ce qu’il en pense!) on nous a dit “N’allez pas là-bas, il n’y a pas même trois pierres, ce n’est absolument pas intéressant”. Bon. Nous nous sommes un peu baladés dans le village, dans les dunes, et puis il était tard, c’était après notre visite du kastro d’Antimakheia, nous sommes rentrés à Cos-ville.

Cos 08, dunes et basilique de Mastikhari. Les 9 et 11 septembre 2014
Cos 08, dunes et basilique de Mastikhari. Les 9 et 11 septembre 2014
Cos 08, dunes et basilique de Mastikhari. Les 9 et 11 septembre 2014

Une fois rentrés, nous nous sommes dit que ces dunes et cette plage étaient très belles et méritaient la promenade, et que nous pourrions y retourner. N’attendant rien de la basilique paléochrétienne, nous ne risquions pas d’être déçus, mais elle pouvait constituer le motif d’une balade dans la nature. Deux jours plus tard, nous étions de nouveau à Mastikhari. Pendant un temps, nous avons suivi la côte, car le spectacle de la mer ne nous lasse jamais. En regardant la carte de la mer Égée orientale, je pense que la terre que l’on voit à l’horizon de ma première et de ma troisième photos ci-dessus ne peut être que l’île de Kalymnos.

Cos 08, dunes et basilique de Mastikhari. Les 9 et 11 septembre 2014

Cette dune, ce n’est pas seulement un cordon côtier, elle s’enfonce davantage dans les terres. Nous avons pris un petit chemin en nous éloignant un peu de la côte. Sur ma photo, on voit quelques pierres prises dans des buissons, je ne sais ce qu’a pu être cette construction. Elle n’est pas jeune, mais je ne saurais en dire plus, si elle a cent ans, ou mille ans, ou plus…

Cos 08, dunes et basilique de Mastikhari. Les 9 et 11 septembre 2014
Cos 08, dunes et basilique de Mastikhari. Les 9 et 11 septembre 2014

En ce mois de septembre, il y a moins de touristes, et les Grecs sont aussi au travail, les enfants et les adolescents ont repris les cours plus tôt que les jeunes Français, nous ne voyons pas grand monde. Mais depuis que nous nous sommes un peu éloignés de la plage, il n’y a plus personne, il n’y a pas une seule trace de pas dans le sable. Ah, si, pardon, il y a quelques pas d’oiseau.

 

Et j’ajoute une photo de cette jolie fleur (une espèce de lys? Je n’y connais rien!) qui arrive à pousser en plongeant ses racines dans le sable. Ni la sécheresse du sable, ni le sel des embruns, ne l’ont empêchée de se développer et d’éclore.

Cos 08, dunes et basilique de Mastikhari. Les 9 et 11 septembre 2014

Nous continuons en suivant ce petit sentier, et nous allons bientôt arriver. Depuis Mastikhari, c’est une petite promenade. Ce n’est pas tout près, je ne saurais dire la distance (je n’ai pas regardé ma montre), peut-être environ deux kilomètres, mais ce n’est pas une randonnée!

Cos 08, dunes et basilique de Mastikhari. Les 9 et 11 septembre 2014

Et nous y voilà. Il est vrai que lorsqu’on la découvre au bout du sentier, derrière ses buissons, cette église paléochrétienne, on a l’impression qu’il n’y a que des pierres éparses au sol. Quand même pas trois pierres,  comme on nous avait dit, mais pas grand-chose. Mais ce n’est qu’une première impression.

Cos 08, dunes et basilique de Mastikhari. Les 9 et 11 septembre 2014
Cos 08, dunes et basilique de Mastikhari. Les 9 et 11 septembre 2014

En effet, on voit très nettement l’abside semi-circulaire de l’ancienne basilique, ainsi que son étroit déambulatoire. Comme dans l’architecture romaine, des rangs de briques rouges sont intercalés dans les murs de pierre. La base d’une colonne est encore dans le sol.

Cos 08, dunes et basilique de Mastikhari. Les 9 et 11 septembre 2014
Cos 08, dunes et basilique de Mastikhari. Les 9 et 11 septembre 2014

C’était une grande basilique construite au cinquième siècle, et consacrée à saint Jean l’Évangéliste (ο Άγιος Ιωάννης ο Θεολόγος, saint Jean le Théologien). Vue de cette façon, c’est-à-dire en tournant le dos au chœur, on distingue la vaste nef centrale, la rangée de colonnes de part et d’autre, et les deux nefs latérales au-delà des colonnes. Il n’y a pas de transept dans les basiliques de cette époque, mais deux colonnes dans la nef principale délimitent le chœur. Comme c’est l’usage, l’église est orientée, c’est-à-dire le chœur tourné vers l’orient, et cette première vue ci-dessus est donc en direction de l’ouest.

Cos 08, dunes et basilique de Mastikhari. Les 9 et 11 septembre 2014
Cos 08, dunes et basilique de Mastikhari. Les 9 et 11 septembre 2014

Au bout, à l’ouest, il y avait un narthex, comme le montrent les deux photos ci-dessus. Il y avait en outre sur le côté nord, donc à gauche en regardant vers le chœur, un baptistère attenant. Je lis sur Internet qu’un grand nombre d’églises de Cos sont consacrées à saint Jean quoiqu’il n’ait passé qu’une nuit sur l’île. J’aurais voulu retrouver le texte qui parle de ce passage de Jean à Cos, je ne crois pas que ce soit dans les Actes des Apôtres, alors où est-ce?

Cos 08, dunes et basilique de Mastikhari. Les 9 et 11 septembre 2014
Cos 08, dunes et basilique de Mastikhari. Les 9 et 11 septembre 2014

Le sol de la basilique était recouvert de mosaïques, il y en avait quatre cents mètres carrés. Ils représentent des dessins géométriques, des plantes, des animaux. On n’en voit que très peu, mais ce n’est pas parce que ces mosaïques ont été détruites, ou qu’elles ont été transférées dans un musée. Elles sont bien là, mais recouvertes de gravier pour les protéger, ce gravier que l’on voit au sol de plusieurs de mes photos précédentes. Néanmoins, le peu qu’on en voit permet d’apprécier leur qualité.

Cos 08, dunes et basilique de Mastikhari. Les 9 et 11 septembre 2014
Cos 08, dunes et basilique de Mastikhari. Les 9 et 11 septembre 2014

Et puis, au sol, ici ou là, gisent des fragments de colonnes et diverses pierres sculptées. En conclusion, je dirai que s’il est vrai que ce n’est pas une visite à couper le souffle, elle est cependant fort intéressante, et vaut la peine: il y a d’abord la promenade dans les dunes, puis il y a un ensemble de ruines, certes en mauvais état, mais tout à fait “lisibles” cependant.

Partager cet article
Repost0

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Thierry Jamard
  • : Un long, long voyage d'observation et de description culturelle à travers l'Europe. Paysages, histoire, architecture, peinture, sculpture, mythologie et religions, société, tout ce qui me tombe sous les yeux.
  • Contact

Recherche