Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
27 janvier 2011 4 27 /01 /janvier /2011 21:05

632a1 Castel del Monte

 

632a2 Castel del Monte 

 

 

632b1 Castel del Monte 

Aujourd’hui, nous sommes près d’Andria, au célèbre château de Castel del Monte. Les Pouilles sont une région constellée de châteaux, certains voulus par les Byzantins, mais beaucoup construits par les Normands qui, les situant en dehors du bourg, les voulaient imposants pour signifier la présence du pouvoir, et intimidants pour l’agresseur éventuel. Puis viennent les Souabes. Pour qui ne situe pas exactement cette région d’Allemagne qui n’est ni un land, ni une autre aire administrative mais seulement une région historique, rappelons que c’est le sud-ouest de l’Allemagne, aux confins de l’Alsace et de la Suisse, autour du lac de Constance. Et c’est justement Constance de Hauteville, la fille de Roger II roi de Sicile, et donc petite-fille du premier roi de Sicile Roger Premier et petite-nièce de Robert Guiscard, conquérant de l’Italie du sud, qui a épousé l’empereur germanique Henri IV de Hohenstaufen, un Souabe fils du fameux Frédéric Barberousse. Le fils de Henri IV de Hohenstaufen et de Constance de Hauteville, Frédéric II, est donc à moitié normand et à moitié souabe, et c’est d’ailleurs grâce à son ascendance normande qu’il a régné sur les deux Siciles, mais au sujet du règne de son père, du sien et de celui de son fils Manfred, on parle de la dynastie souabe.

 

Pour bien affirmer son pouvoir et sa présence, il a rénové tous les châteaux normands et en a construit un grand nombre de nouveaux, et tous ceux qu’il a construits ou qu’il a modifiés sont conventionnellement appelés châteaux souabes ou châteaux frédériciens. L’importance qu’il donnait à ces édifices était tel que, dit-on, il a dessiné le plan de certains d’entre eux de sa propre main, et ce serait le cas de Castel del Monte dont l’originalité architecturale est le fruit d’une réflexion géométrique très poussée, bien dans le style de Frédéric II, homme d’une immense culture et qui se piquait de sciences et en particulier de mathématiques.

 

632b2 Castel del Monte 

632b3 Castel del Monte 

D’ores et déjà, tournant autour du château, nous voyons que les différences tiennent aux ouvertures, d’un côté il y a le portail d’entrée et d’un autre des fenêtres, mais hors de cela, les murs et les tours sont ordonnés de la même façon. En effet, le château est un parfait octogone régulier, flanqué dans chacun de ses huit angles d’une tour octogonale elle aussi. Et sous le soleil un peu voilé de cet après-midi, la pierre dorée des murs rend le bâtiment encore plus beau.

 

632c1 Castel del Monte 

632c2 Castel del Monte

 

632c3 Castel del Monte 

Dirigeons-nous vers l’entrée. Pour donner plus de noblesse, le portail est un peu surélevé, il se présente au haut d’un escalier à double volée de marches. On peut voir, d’après le lion que je montre en gros plan, que la pierre utilisée pour le portail, d’un beau rouge, tranche sur le bâtiment lui-même. On n’est pas étonné de trouver ici deux lions encadrant la porte, puisque Frédéric II avait choisi cet animal comme symbole.

 

632d1 Castel del Monte 

632d2 Castel del Monte 

632d3 Castel del Monte

 

Lorsque l’on pénètre dans le château, on se rend compte que la cour centrale est elle-même octogonale. Des murs reliant les angles de l’octogone extérieur (la périphérie du château) aux angles de l’octogone intérieur (la cour) délimitent huit pièces de forme trapézoïdale. Le château étant construit sur deux niveaux, il comporte donc seize pièces, toutes strictement de mêmes dimensions mais leur fonction étant différente l’emplacement de leurs portes d’accès diffère. Ainsi, on peut passer parfois de l’une dans l’autre à chaque extrémité, et parfois l’accès ne se fait que d’un côté, ou par l’escalier situé dans la tour voisine. Au rez-de-chaussée, trois de ces pièces donnent sur la cour par une porte, et au-dessus de cette porte au premier étage les trois pièces correspondantes donnent sur la cour par une fenêtre. Les cinq autres pièces de chaque étage ne disposent que d’une petite ouverture.

 

632d4 Castel del Monte

 

Lorsque l’on est dans la cour, étroite et profonde, on a l’impression d’être au fond d’un puits, et en levant la tête on voit ces impressionnants murs qui se referment et montent haut vers le ciel, qui apparaît au milieu.

 

632e Castel del Monte, Enlèvement de Piccarda Donati (Tonc 

Nous sommes maintenant à l’intérieur du château. Dans certaines salles sont exposées des toiles diverses. Je n’en montrerai qu’une, même si la plupart sont intéressantes parce que mon sujet du jour est le château plus qu’une galerie de tableaux. Ce que l’on voit ici est une œuvre de Lorenzo Toncini (1802-1884) réalisée vers 1846 et qui représente Piccarda Donati enlevée du couvent de Santa Chiara par son frère Corso. Cette Piccarda Donati qui vécut au treizième siècle est le premier personnage que rencontre Dante dans le Paradis de sa Divine Comédie. Elle avait décidé de consacrer sa vie au Christ, elle était entrée au couvent des Clarisses et était un modèle de charité et de dévotion, mais son frère Corso décida de lui faire épouser un riche Florentin extrêmement violent, il la fit enlever de force de son couvent et la contraignit au mariage. Une légende dit qu’elle eut la grâce de mourir avant la consommation du mariage, mais en réalité elle y survécut mais mourut peu après. C’est d’ailleurs à cette vie réelle que se réfère Dante, puisqu’il fait confesser à Piccarda un non respect de ses vœux de chasteté, quoiqu’involontaire et forcé.

 

632f1 Castel del Monte 

632f2 Castel del Monte 

Je ne montrerai pas chacune des seize salles, puisqu’elles sont toutes semblables, à part que les salles de réception sont munies de cheminées et que les angles en sont décorés de colonnes à chapiteaux, comme celui-ci. À noter que jamais Frédéric II n’a résidé dans ce château qu’il a conçu et construit, et qu’en fait le bâtiment a joué un rôle politique par sa seule existence mais n’a jamais été un château au sens propre, c’est-à-dire un lieu d’habitation et de réception, ou un fort défensif.

 

632g1 Castel del Monte 

632g2 Castel del Monte

 

632g3 Castel del Monte 

Nous allons terminer notre visite de Castel del Monte en jetant un coup d’œil à cet escalier qui escalade l’une des huit tours et donne accès aux salles du premier étage. Curieusement, la cage de l’escalier s’inscrit non plus dans un octogone mais dans un hexagone comme on le constate en regardant les nervures de pierre de la voûte du plafond, alors que les murs extérieurs sont bien octogonaux. Chacune des nervures repose sur une console soutenue par une pierre sculptée en forme de personnage amusant, comme celui-ci.

 

Au moment où je rédige ces lignes, il s’est mis à pleuvoir, une pluie violente. Sans doute allons-nous passer un autre jour ici si la pluie ne cesse pas. En effet, le parking de Castel del Monte, situé à sept cents mètres du château (desservi par une navette) comporte un emplacement pour les camping-cars avec connexion électrique, il est gardé et fermé la nuit, et sous les trombes d’eau qui dégringolent en ce moment nous ne pourrions pas apprécier nos prochaines visites. De plus, nous nous sommes fait ici un ami en la personne d’un gros berger allemand, Dick, qui vient de temps à autre frapper à la porte avec sa patte, attend des caresses et des mots aimables, mais en restant sous la pluie, sans chercher à entrer. Puis il va se coucher près de notre porte…

Partager cet article

Repost 0
Published by Thierry Jamard
commenter cet article

commentaires

Jean-Marie Létienne 28/01/2011 05:41


Magnifique. Quel voyage sensationnel vous avez fait !


Présentation

  • : Le blog de Thierry Jamard
  • : Un long, long voyage d'observation et de description culturelle à travers l'Europe. Paysages, histoire, architecture, peinture, sculpture, mythologie et religions, société, tout ce qui me tombe sous les yeux.
  • Contact

Recherche