Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
28 mars 2011 1 28 /03 /mars /2011 22:41

665h1 Kerkyra

 

Revenus de l’Achilleion de l’impératrice Élisabeth d’Autriche, alias Sissi, nous sommes au port assez tôt pour prendre le ferry vers le continent, vers cette Igoumenitsa à laquelle, à l’aller, nous n’avons pas trouvé grand intérêt, où il nous est arrivé une aventure mémorable et où nous n’avons pas l’intention de nous éterniser. Le but est de filer vers le sud le long de la côte, pour faire étape à Parga. Une dernière photo de Corfou en nous dirigeant vers le port.

 

665h2 Corfou, ancienne citadelle 

Non, pas dernière, avant-dernière, parce que de ce même endroit d’où l’on peut voir un moulin en se tournant vers la droite au sud, on voit aussi, à gauche au nord, l’ancienne citadelle qui est l’un de nos meilleurs souvenirs de Corfou.

 

665h3 Kerkyra 

665h4 Corfou 

Voilà. Nous avons embarqué et le navire longe la ville puis s’éloigne. On aperçoit, derrière les lignes de maisons, la forte silhouette de la citadelle.

 

665i1 de Corfou à Igoumenitsa 

665i2 de Corfou à Igoumenitsa

 

Ensuite, tandis que le soleil disparaît derrière les nuages, notre ferry va suivre le bras de mer qui sépare Corfou du continent pour gagner le port d’Igoumenitsa situé en face du sud de l’île. Une fois arrivés, nous prenons la route du sud, comme prévu. Mais il reste à effectuer une opération que nous n’avons pas eu le temps d’effectuer entre notre descente paresseuse de l’Achilleion vers le port entrecoupée de haltes photo et de haltes promenades, et l’embarquement sur le ferry. En effet, les nuits ne sont pas toujours très chaudes, et le chauffage marche au gaz. Quand nous ne sommes pas connectés au 220 volts, nous cuisinons au gaz. Le chauffage de l’eau, pour la douche ou la vaisselle, fonctionne au gaz. Enfin, c’est aussi le gaz que consomment le réfrigérateur et le congélateur lorsque ce n’est pas l’électricité. Or avant de partir de France, nous avions fait monter un système à GPL, le gaz de pétrole liquéfié qui sert aussi aux voitures, pour ne pas dépendre d’un format de bouteilles de propane propre à chaque pays, et il nous faut faire le plein. Mais alors qu’en Italie nous en avons trouvé partout, ici à chaque pompe on nous dit qu’il n’y en a pas. Après une vingtaine de kilomètres, à la énième station-service, une jeune fille avec un amusant bonnet de Père Noël sur la tête nous dit qu’en Grèce c’est une denrée rare et que pour cette région de l’Épire il n’y en a qu’à Ioannina, la ville principale, à environ quatre-vingt dix kilomètres. Et pas du tout dans notre direction, mais est, nord-est. Nous n’avons pas le choix, nous y allons. Nous parcourons sans difficulté particulière quelques kilomètres pour rejoindre la grand-route d’Igoumenitsa à Ioannina puis roulons sur une autoroute bien déneigée. En arrivant à Ioannina, il fait nuit mais nous découvrons, surprise agréable, qu’une vieille ville est enclose dans des murailles et qu’un immense lac s’étend sous la montagne. Nous verrons mieux demain, mais cela nous semble très beau.

 

Des flèches dirigent voitures et camping-cars vers un parking près du lac et de la vieille ville. Nous nous y rendons. Et là, deuxième surprise agréable, le tarif est très bas et nous sommes accueillis par une dame charmante, avec qui certes la conversation n’est pas facile parce que nous ne parlons pas grec et qu’elle ne parle ni anglais ni français, mais qui nous accueille avec un chaleureux sourire. Dans sa cabane, elle était occupée à casser des noix, elle nous tend en signe de bienvenue une grosse poignée des noix qu’elle vient de casser. Ce geste, à lui seul, aurait suffi à nous rendre la ville sympathique. Nous nous installons pour la nuit, remettant à demain la recherche de GPL et la découverte de Ioannina. Puisque les circonstances nous ont contraints à y aller, nous allons la visiter.

Partager cet article

Repost 0
Published by Thierry Jamard
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Thierry Jamard
  • : Un long, long voyage d'observation et de description culturelle à travers l'Europe. Paysages, histoire, architecture, peinture, sculpture, mythologie et religions, société, tout ce qui me tombe sous les yeux.
  • Contact

Recherche