Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
4 mai 2012 5 04 /05 /mai /2012 08:12
Depuis des mois, nous faisons des séjours à Athènes entre deux voyages en province. J’ai montré bon nombre de musées et de sites athéniens. Mais Athènes, c’est aussi et avant tout une ville avec sa vie quotidienne. Je vais donc pour le présent article piquer ici ou là dans mes photos de ces deux derniers mois pour en sortir quelques images de la vie athénienne.
 
772a1 Garde national à Athènes
 
772a2 Devant le Parlement d'Athènes
 
La relève de la garde devant le Parlement, au-dessus de la place Syntagma, est un classique des visites touristiques de la ville. Mais un jour que nous déambulions dans les petites rues derrière les jardins du palais, nous arrivons inopinément à un angle et avons la surprise de voir ce garde, strictement seul dans la rue, mais se déplaçant le long du mur dont il avait la garde de la façon la plus réglementaire, effectuant consciencieusement chacun des mouvements d’allure très folklorique comme s’il s’agissait de la façon la plus naturelle de se déplacer. Un autre jour, devant le palais entre deux relèves, ce militaire en tenue léopard remarquant un petit pli disgracieux sur la chaussette de son collègue en bel uniforme vient, comme une mère pleine de sollicitude pour son petit garçon, lui rectifier sa tenue, l’autre étant contraint par le règlement à la plus parfaite immobilité.
 
772b1 École Française d'Athènes
 
772b2 École Française d'Athènes
 
La France est présente de bien des manières en Grèce, et notamment pour la recherche archéologique. Parmi les organismes étrangers impliqués dans des fouilles officielles en liaison avec les autorités grecques, l’École Française d’Athènes est le plus ancien. Des chercheurs triés sur le volet, pour la plupart de brillants doctorants, viennent ici travailler à leur thèse. Fièrement, le calicot devant l’entrée proclame : "Le plus ancien établissement scientifique à l’étranger, la plus ancienne école archéologique étrangère en Grèce, un laboratoire de recherche international à vocation archéologique et ouvert sur le monde moderne et contemporain, un centre de documentation en réseau: bibliothèque, archives scientifiques, base de données…, une maison d’édition". Chacun de ces points est aussi écrit en langue grecque. L’entrée du domaine n’est pas libre, mais à travers la grille on a déjà une vue sur les jardins.
 
772b3 Expo Le Corbusier à l'Institut Français d'Athènes
 
772b4 Expo Le Corbusier à l'Institut Français d'Athènes
 
Autre haut lieu de la vie culturelle française à Athènes, l’Institut français. Outre les cours de langue et de civilisation, outre l’organisation des examens (DELF, DLF…, ou Sorbonne I, II…), outre une bibliothèque assortie d’un bar, l’Institut propose des spectacles (nous allons en voir un, sujet d’un prochain article), ainsi que des expositions. L’exposition actuelle concerne l'architecte Le Corbusier. Ci-dessus une affiche concernant son Voyage en Orient, et une aquarelle réalisée en Allemagne, à Potsdam, en 1930. L’éclairage fait que le bas de cette photo est couvert par une mauvaise ombre avec laquelle l’écriture de l’architecte se confond, et si l’on y ajoute la taille réduite de la photo et la baisse de sa définition, on ne peut plus lire ce qui est écrit, et c’est dommage. Le Corbusier dit, à gauche, "Je m’étonnais d’une solitude étrange et totale…… Tout à coup la police arrive et me fout dehors en gueulant comme des loups !… J’avais précisément terminé mon travail!!!", et il ajoute à droite que "Cette aquarelle fut faite le 5 novembre 1930 à 15 heures à Potsdam à la croisée du Schloss et du Sans-Souci au moment où Guillaume II et Nicolas czar de Russie allaient passer à cet endroit".
 
772c1 Athènes, Monastiraki
 
772c2 église Ton Asomaton, à Athènes
 
Une scène de rue typiquement athénienne en cette saison où la ville est un petit peu désertée par les touristes, c’est la place Monastiraki avec cette mosquée qui abrite le musée de la céramique, que nous avons visité l’autre jour (mon blog en date du 27 octobre). L’autre photo montre l’église byzantine orthodoxe Ton Agion Asomaton (église des Saints Anges) de la seconde moitié du onzième siècle, près de la station de métro Thiseio. Agrandie, elle a perdu en partie son aspect d’origine.
 
772d1 Affiche d'un film de Tintin à Athènes
 
Cette affiche annonce un film de Spielberg. On reconnaît évidemment Tintin, Milou, le capitaine Haddock. Il suffit de connaître l’alphabet grec pour comprendre le titre. TO MYSTIKO TOU MONOKEROU, le Mystère de l’Unicorne, autrement dit Le Secret de la Licorne.
 
772d2 Athènes, magasin Attica
 
Dans le grand magasin Attica, le rayon parfumerie n’a vraiment rien de typique. Il ressemble à celui de n’importe quel grand magasin français, d’autant plus que l’on y trouve, comme on s’en doute, les marques internationales (Helena Rubinstein, Guerlain…).
 
772e Gare centrale d'Athènes (Stathmos Larisis)
 
Ici, c’est la gare centrale d’Athènes, la "Gare de Larissa" (Stathmos Larisis). Elle semble bien modeste, mais c’est parce que le réseau ferré grec est très restreint. Il y a dans le pays tant de montagnes que la construction d’un chemin de fer est extrêmement coûteuse en ponts, viaducs, tunnels, remblais. Tracer une route est un peu moins cher parce que les virages peuvent être plus serrés, les pentes plus accentuées, sans compter que la route peut être utilisée par les particuliers comme par les transports publics. Et quand l’essentiel des infrastructures a été tracé, on ne se souciait pas de pollution.
 
772f1 archéologie dans le métro d'Athènes
 
772f2 archéologie dans le métro d'Athènes
 
Quant au métro, son tracé souterrain a rencontré, tout au long du parcours, des vestiges de l’Antiquité. Déjà j’en ai parlé le 25 mars 2011 à la station Panepistimio. Voici une section d’un four de potier, dont la datation oscille entre le premier siècle avant, et le premier siècle après Jésus-Christ. Quant à ce gros conduit, il est beaucoup plus ancien puisque c’est un morceau de l’aqueduc dit de Pisistrate datant de la fin du sixième siècle avant Jésus-Christ.
 
772f3 Métro d'Athènes, station Syntagma
 
772f4 Métro d'Athènes, station Stathmos Larisis
 
Il m’arrive d’entendre dire qu’Athènes est sale, que son métro est crasseux. Ceux qui disent cela avaient des lunettes de soleil trop sombres. Et ils ne voient ni les rues, ni le métro de Paris. Il est vrai que des façades noires et décrépites, à Athènes, peuvent donner une impression de saleté, mais ce n’est qu’une impression. Peu de gens (à part parmi les touristes…) jettent leur vieux paquet de cigarettes sur le trottoir. Les Grecs n’ont pas l'habitude de cracher par terre comme le font trop de gens en France depuis quelques dizaines d’années. Quant au métro athénien, il est d’une propreté impeccable. Mes photos ci-dessus ne sont pas truquées. Je ne les ai pas prises non plus à l’heure d’ouverture du métro, tôt le matin, avant l’arrivée du premier voyageur. Pour la première, c’était un jour ouvrable (un jeudi), il était 19h13, la grosse foule de fin de journée était passée par là et la station est Syntagma, en plein centre ville, avec une correspondance entre deux lignes. Quant à la seconde, je l’ai prise à 19h25, à la station de métro qui dessert la gare centrale. Avec humour inclus dans le design, des groupes d’hommes debout sur le mur face au quai, et des sièges en forme d’hommes assis.
 
772g1 Xénophobes athéniens
 
La philoxénie des Grecs est bien connue. L’étranger est le bienvenu. Hélas, comme partout on peut trouver des xénophobes, des chômeurs qui s’imaginent que sans les étrangers (qui exercent pourtant des métiers dont ils ne voudraient pour rien au monde) ils trouveraient du travail, des gens qui rejettent sur les autres des responsabilités qu’ils répugnent à attribuer à leurs compatriotes. D’où ce déplaisant tag "Dehors les Albanais". Pour être franc, je dois reconnaître aussi que la frontière de l’Albanie est très perméable et que si nombre d’Albanais viennent chercher du travail en Grèce, il y en a aussi qui ont des intentions moins avouables. Cela n’a rien à voir avec une prétendue "race", avec une ethnie, avec une nationalité, cela tient à des populations dont le pays a été fermé sur lui-même pendant des décennies, qui a souffert, dont l’économie est à terre, et l’humanité de n’importe quel pays comporte un certain pourcentage de gens malhonnêtes. Les Albanais malhonnêtes peuvent être tentés par l’argent des touristes qui affluent dans le pays voisin.
 
772g2 Censure d'une radio grecque
 
J’ai cherché à comprendre, dans la presse, le pourquoi de ce calicot, mais mon niveau de compréhension du grec moderne ne m’a pas permis d’y parvenir. Je n’ai rien trouvé non plus sur Internet. Pourtant, il semble s’agir d’un cas de censure. Ou de mesures économiques ou législatives qui entravent cette radio FM. En effet, le calicot dit "Nous parlons 16 langues et on veut nous clouer le bec (textuellement, nous fermer la bouche)".
 
772h1 appel à la grève du mercredi 19-10-2011
 
Venons-en à un peu de politique. Le titre de cette affiche appelle à la "révolution sociale". Et il s’y ajoute un appel "Tous en grève le mercredi 19/10". Il s’agit de s’opposer aux plans d’austérité concoctés par le Gouvernement sous la pression de l’Union Européenne.
 
772h2 manifestation pour le 17 novembre à Athènes
 
772h3 manifestation pour le 17 novembre à Athènes
 
Chaque année le 17 novembre, de nombreux partis politiques célèbrent le soulèvement des étudiants du Polytechniko (Institut Polytechnique), en 1973, contre les colonels qui avaient pris le pouvoir en 1967. Un char a défoncé la porte, écrasant les jambes d’une étudiante. Le régime n’est pas tombé, mais il a été affaibli parce que la violence de la répression a ému le monde et aussi bien des Grecs qui avaient plus ou moins accepté la dictature. Depuis, chaque année ont lieu des manifestations. Certaines organisations commettent des violences et des déprédations, aussi un puissant dispositif policier et militaire est-il déployé. Il est très vivement conseillé, ce jour-là, de ne pas s’approcher des secteurs où ont lieu les manifestations. Mais nous sommes venus devant le Polytechniko deux jours avant, lorsque ce sont les partis politiques qui tiennent des stands. Quelle que soit la puissance de leurs convictions anticapitalistes et antigouvernementales, ils restent dans la légalité et se limitent à chercher à convertir leurs concitoyens à leurs idées.
 
Et voilà pour ce petit tour de la vie à Athènes. Dès mon prochain article, je reprendrai quelques visites…

Partager cet article

Repost 0
Published by Thierry Jamard
commenter cet article

commentaires

Eddie 28/06/2013 10:06

Bonjour, nouveau concept d'exposition sur le web www.icidexpos.com bonne visite amicalement Eddie.

Présentation

  • : Le blog de Thierry Jamard
  • : Un long, long voyage d'observation et de description culturelle à travers l'Europe. Paysages, histoire, architecture, peinture, sculpture, mythologie et religions, société, tout ce qui me tombe sous les yeux.
  • Contact

Recherche