Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
6 mai 2012 7 06 /05 /mai /2012 21:20

Il est temps de rejoindre notre camping-car. Notre chez nous, à Athènes. Lever à 3h30 (guère plus d’une heure de sommeil…), départ à 4h30, enregistrement à Orly à 5h30, décollage à 6h45.

 

794a Le jour se lève au-dessus des nuages

 

En ce début de mars, nous avons décollé depuis déjà une heure quand on voit le jour se lever au-dessus des nuages. En bas, la surface des nuages ondule, on dirait les rides de la mer, et dans l’obscurité c’est ce que je croyais, me demandant quelle route nous pouvions bien suivre. Mais au bout de quelques minutes de grosses protubérances ont apparu, et le jour s’est levé, dissipant tous les doutes.

 

794b Sommet enneigé vu d'avion entre Paris et Athènes

 

D’ailleurs, bien vite, les nuages ont disparu, laissant voir le sol. Lorsque nous survolons cette belle montagne, il est 7h30, je ne sais pas trop où nous sommes, parce que je ne sais pas quelle route nous suivons. Ce sont les Alpes, je pense. Il est trop tôt pour les Apennins si nous devons survoler l’Italie. Ou plutôt, comme je ne vois pas la mer alors que je suis à la gauche de l’avion, donc tourné vers l’est, ce seraient les Alpes Dinariques, en Croatie. J’irais bien voir au hublot de droite si la mer est à l’ouest de l’avion, Natacha près de moi est en train de lire, elle me laisserait passer, mais le passager, en bout de rangée, a sombré dans un profond sommeil, je ne veux pas le déranger. Mais de toute façon, à cette heure-ci, on est sûrement encore au nord de la mer.

 

794c Survols du Paris-Athènes

 

Il me vient une idée. S’il y a, plus tard, des endroits que je parviens à identifier d’en haut, je vais les prendre en photo, et puis pour rédiger mon article j’irai comparer mes images avec les vues satellites de Google Earth. J’ai placé, sur une vue Google Earth de la Grèce, dans des cercles jaunes, les endroits que j’ai reconnus. Il y manque, sur cette carte, une petite île, que je n’avais pas la place de marquer, entre Égine et l’aéroport. J’en parlerai tout à l’heure. On voit que l’on était au-dessus de l’Adriatique, et on s’est dirigé plus à l’est qu’Athènes pour ne pas survoler la capitale à basse altitude. On a contourné l’agglomération pour rejoindre l’aéroport international Eleftherios Venizelos par le sud.

 

794d1 La côte est de Corfou vue d'avion

 

794d2 La côte est de Corfou sur Google Earth

 

Systématiquement, je montrerai d’abord ma photo vue d’avion, suivie de la vue satellite de Google Earth. Il est 9h03, nous voyons la côte nord-est de Corfou, et en face c’est le continent, le sud de l’Albanie. La frontière avec la Grèce est un tout petit peu plus loin, en face du dernier quart sud de l’île. Très claire et transparente, la mer laisse croire, sur la vue satellite, qu’une étroite langue de terre relie Corfou à l’Albanie. Il n’en est rien, et la vue aérienne le montre.

 

794e1 lac de Limeni (Etolie Acarnanie) vu d'avion

 

794e2 lac de Limeni (Etolie Acarnanie) sur Google Earth

 

Ce très joli lac en forme de cœur dans son écrin de montagnes est le Limeni, en Étolie-Acarnanie. Nous sommes donc maintenant au-dessus de la Grèce continentale. J’ai avancé ma montre d’une heure, mais pour la France il est 9h13.

 

794f1 Pont de Rion et baie de Naupacte vus d'avion

 

794f2 Pont de Rion et baie de Naupacte sur Google Earth

 

9h19, heure de France. Nous voici devant l’endroit où le chenal est le plus étroit entre la Grèce du nord et le Péloponnèse. Dans l'article de ce blog où je parle de notre voyage aller vers la France, j'ai déjà montré une photo de cet endroit, mais de plus haut et dans l'autre sens. En 2004, à l’occasion des Jeux Olympiques, un superbe pont suspendu a été jeté entre les deux rives (Rion au sud et Antirion au nord), pont fort coûteux et hélas achevé un peu après la clôture des Jeux. À quelques kilomètres à l’est du pont (donc plus à droite sur ma photo), sur la rive nord (celle du haut sur la photo), se trouve la petite ville de Naupacte (Nafpaktos en grec), l’ancienne Lépante. C’est donc là, dans ce bassin que l’on voit sur ces deux images, que s’est déroulée la fameuse bataille navale le 7 octobre 1571 entre la flotte de la ligue chrétienne et la flotte ottomane du sultan. J’en ai longuement parlé ailleurs, je n’y reviens pas.

 

794g Montagnes du Péloponnèse vues d'avion

 

Seulement quatre minutes se sont écoulées. Nous longeons toujours ce golfe étroit et profond qui se creuse entre le continent et le Péloponnèse. Nous sommes un peu au sud, ces montagnes sont celles du Péloponnèse. Dans l’angle supérieur droit, on aperçoit le début d’une bien étroite plaine côtière, nous approchons de Corinthe et de son isthme.

 

794h1 Corinthe vue d'avion

 

794h2 Corinthe sur Google Earth

 

Il est 9h28 à Paris. Cette fois, nous sommes en vue de Corinthe. La ville moderne s’allonge le long de la mer. Sur ma vue d’avion, on remarque, sur la gauche, un énorme roc qui émerge de la plaine (et puis, en bas, près de la bordure de la photo, commence la montagne). Ce roc, c’est Acrocorinthe, la citadelle. Elle nous cache, à son pied vers le nord, la Corinthe antique, celle de saint Paul, reconstruite après avoir été rasée par les Romains lors de leur conquête. Mais de toute façon, de cette altitude, les ruines ne pourraient pas être distinguées.

 

794h3 l'isthme de Corinthe vu d'avion

 

794h4 l'isthme de Corinthe sur Google Earth

 

Tout de suite après, je déclenche de nouveau, mais en grand angle, pour voir les deux côtés de l’isthme. En bas, c’est le Péloponnèse. En haut, c’est l’Attique sur le continent. Un isthme vraiment très étroit. On comprend pourquoi, dès l’Antiquité, les hommes ont conçu le projet, parfois entamé, jamais réalisé jusqu’à la fin du dix-neuvième siècle, de percer un canal pour éviter aux navires de faire tout le tour du Péloponnèse, avec en prime une mer souvent mauvaise aux alentours du cap Ténare, tout là-bas, à la pointe sud. C’est à cause de ce grand détour et de la mer agitée que les Corfiotes, qui avaient construit spécialement une flotte pour aller en découdre avec les Perses aux côtés de tous les autres Grecs coalisés, sont arrivés à Salamine alors que la bataille était achevée…

 

794h5 le canal de Corinthe sur Google Earth

 

Parce que ce canal n’est pas visible sur mes photos prises d’avion et qu’il revêt une importance économique et historique énorme, j’ajoute ici une vue Google Earth très verticale qui permet de voir son tracé, une belle ligne plus sombre à l’endroit le plus étroit de l’isthme de Corinthe.

 

794i1 L'île d'Egine (golfe Saronique) vue d'avion

 

794i2 L'île d'Egine (golfe Saronique) sur Google Earth

 

Nous voici à présent, à 9h33, en vue de l’île d’Égine. Avec ses temples antiques et ses monastères, elle fait partie de notre programme de visites. Nous ne savons pas encore si nous ferons un tour par plusieurs îles du golfe Saronique et de la côte de l’Argolide ou si nous n’en verrons qu’une, mais s’il n’y en a qu’une ce sera celle-là.

 

794j1 L'île de Fleves (ouest Attique) vue d'avion

 

794j2 L'île de Fleves (ouest Attique) sur Google Earth

 

C’est elle, la toute petite île que je n’ai pu encercler de jaune sur ma carte. Elle est tout près de la côte ouest de l’Attique, à mi-chemin à peu près entre Le Pirée et le cap Sounion. Cette île, c’est Fleves (prononcer Flévès). Minuscule, sous l’aile blanche et orange de notre avion Easyjet, mais habitée. L’arrivée est prévue à 10h55 heure locale, soit à Paris 9h55, et il est 9h37. Le temps de prendre la piste, d’atterrir, de rouler au sol jusqu’au terminal, nous serons à l’heure.

 

794k L'arrivée à Athènes, aéroport Venizelos

 

Voilà, nous sommes presque arrivés. L’appareil a perdu de l’altitude, il a sorti le train, il a franchi l’autoroute. Quand, en voiture, on prend la bretelle qui sort de l’autoroute en direction de l’aéroport, on considère qu’on est arrivé. Alors en avion… Il est 9h41 au moment de la photo.

 

Athènes. Des lieux que nous connaissons. Nous y avons nos marques. Depuis si longtemps que nous y résidons, nous nous y sentons chez nous, nous sommes heureux de retrouver "notre" ville, la Grèce, notre camping-car. Mais tristes que nos familles, nos amis, soient si loin… Maintenant, nous allons poursuivre notre voyage.

Partager cet article

Repost 0
Published by Thierry Jamard
commenter cet article

commentaires

immobilier nice 07/05/2012 17:28

j'aime bien ce partage

miriam 07/05/2012 08:20

je l'avais rêvé!
vous l'avez fait!
Avec l'isthme de Corinthe, c'est facile dans les montagnes c'est plus coton, quand nous sommes avril rentrées le 27 avril il m'a semblé que l'avion était descendu beaucoup plus au sud dans le
Péloponnèse avant de retrouver l'isthme de Corinthe

Présentation

  • : Le blog de Thierry Jamard
  • : Un long, long voyage d'observation et de description culturelle à travers l'Europe. Paysages, histoire, architecture, peinture, sculpture, mythologie et religions, société, tout ce qui me tombe sous les yeux.
  • Contact

Recherche