Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
22 avril 2012 7 22 /04 /avril /2012 16:33
757f1 Folegandros, la ville et l'église de la Panagia757a1 vue sur Santorin
 
757a2 vue sur Santorin (Oia)
 
Nous avons quitté la belle Santorin pour visiter Folegandros, une Cyclade que je n’avais pas programmée a priori mais qui nous a été recommandée par plusieurs personnes, et au moment où j’écris ces lignes, après l’avoir visitée, je ne suis pas déçu, loin de là. Mais d’abord, ces deux vues de Thera, l’île principale du volcan de Santorin, d’abord la côte après avoir quitté le port, et ensuite l’agglomération d’Oia.
 
757a3 arrivée à Ios
 
757a4 le port d'Ios
 
Notre ferry fait d’abord une escale sur l’île d’Ios. Le paysage semble valoir une promenade, mais on ne peut pas tout voir, tant pis, nous ferons l’impasse sur cette île. Le ferry embarque quelques voitures, ce gros semi-remorque, et repart.
 
757a5 en quittant Sikinos
 
Il en ira de même pour l’île de Sikinos. Nous zappons. Son paysage, vu du port, ressemble à celui d’Ios. Et nous voilà partis pour Folegandros.
 
757b1 Folegandros au bord de la falaise
 
757b2 Folegandros au bord de la falaise
 
Ça commence mal. Je n’ai pas été capable de prendre en photo ce que je voulais montrer. Pour se garantir des invasions, qu’il s’agisse des pirates qui pillent les îles, font des prisonniers pour vendre les hommes comme esclaves, les femmes dans les harems, et massacrent le reste des populations, ou qu’il s’agisse des colonisateurs désirant accroître leurs possessions, les habitants de Folegandros ont, comme ailleurs, privilégié les sommets de falaises pour bâtir leurs villes et villages, mais en outre, ici, la ligne de maisons la plus proche du bord de la falaise constitue une défense supplémentaire, avec un mur épais dépourvu de toute ouverture. Les maisons, soudées les unes aux autres, servent de rempart pour le cas où l’ennemi serait parvenu à se hisser au sommet de la falaise, pourtant haute et verticale.
 
757b3 sur l'île de Folegandros
 
757b4 sur l'île de Folegandros
 
La plupart des paysages de Folegandros sont arides. Par endroits, là où l’on peut trouver de la terre arable, des terrasses ont été aménagées pour retenir l’eau autant que possible.
 
757b5 sur l'île de Folegandros
 
757b6 sur l'île de Folegandros
 
757b7 sur l'île de Folegandros
 
Ailleurs, c’est la roche, une végétation pauvre et sèche. On ne rencontre pas de fermes, car il ne peut y avoir ni culture, ni élevage, même près de la mer. Certes c’est dur pour les habitants, mais pour le visiteur c’est grandiose et dépaysant. Seules, ici ou là, surgissent des églises toutes blanches au milieu de nulle part. La troisième photo est prise sur la route qui va, en quelques kilomètres, du port à la capitale.
 
757c1 végétation sur l'île de Folegandros
 
757c2 végétation sur l'île de Folegandros
 
Voilà le genre de plantes que l’on trouve lorsque la roche n’est pas nue. Comme on le voit, ce n’est pas la Beauce…
 
757d1 Folegandros, une Cyclade
 
757d2 Folegandros, une Cyclade
 
757d3 Folegandros, une Cyclade
 
Le village est extrêmement sympathique. Face à l’église, la place ombragée étale ses tables de café ou de restaurant selon l’heure. Je me suis amusé à prendre un panoramique de la ligne de maisons alternant, sur les murs blancs, les portes et fenêtres vertes ou bleues.
 
757d4 Folegandros, une Cyclade
 
757d5 Folegandros, une Cyclade
 
Comme partout dans les Cyclades, les maisons sont blanchies à la chaux, le bleu prédomine pour les huisseries, il y a des escaliers dans les rues que des constructions enjambent. Mais ici le style est particulier, je ne peux pas dire que je me crois dans le Kastro de Naxos ou dans le cœur de Syros. Peut-être parce que la ville est construite sur un terrain plus plat, mais surtout parce que l’architecture des maisons est propre à Folegandros, ce sont comme des lignes d’immeubles sur deux niveaux, avec accès à l’étage supérieur par un escalier extérieur.
 
757d6 Folegandros, une Cyclade
 
757d7 Folegandros, une Cyclade
 
La ville a encore plus de cachet lorsque l’on se trouve dans une rue étroite, où les escaliers, à droite et à gauche, resserrent le passage ou, alternés, font zigzaguer le tracé. Parce qu’il fait chaud, comme n’importe quel touriste je suis en T-shirt, mais heureusement pour mon propre coup d’œil sur Folegandros il n’y a pas d’autres touristes (ou très peu), ce qui permet de préserver aux lieux leur cachet authentique.
 
757e Folegandros, une Cyclade
 
Même cette grande porte de hangar, là où les rues débouchent sur une place avec son église, ne parvient pas à rompre le charme de la promenade. Oui, décidément, ceux qui nous ont conseillé cette escale à Folegandros ont eu bien raison. Au premier rang d’entre eux, Eleni (Hélène), la patronne du camping, avec qui nous entretenons des relations amicales et à qui j’avais montré mon projet de visites sans cette île. Non seulement elle nous a conseillé de l’ajouter, mais aussi elle nous a signalé qu’en cette saison les vents, à l’est de la mer Égée, pouvaient devenir violents et qu’il valait mieux commencer par les îles orientales et tourner dans le sens des aiguilles d’une montre que l’inverse, qui était mon projet initial. Deux judicieux conseils que nous avons suivis.
 
757f1 Folegandros, la ville et l'église de la Panagia
 
Et puis il y a, là-haut au-dessus du bourg, accessible par un petit chemin tout zigzaguant, bien aménagé, la grande église de la Panagia.
 
757f2 Folegandros, vers l'église de la Panagia
 
Nous avons donc entrepris cette ascension. En chemin nous avons rencontré cet âne qui, lorsque nous sommes arrivés, tentait de trouver quelque chose à manger, mais en nous voyant il a fait ce grand geste de la tête. Ne parlant pas le grec, et encore moins celui des ânes, je n’ai pu lui demander s’il nous faisait signe "c’est par là, braves gens", ou s’il voulait manifester "je ne veux pas voir de touristes sur mon chemin". Sympa ou non, je ne saurais le dire.
 
757f3 Folegandros, l'église de la Panagia
 
757f4 Folegandros, l'église de la Panagia
 
Comme on peut le voir, l’architecture de cette église est complexe, mais elle est belle et imposante. Sur le flanc, un escalier aussi blanc que les murs permet de monter sur le toit. Ce que, bêtement, je n’ai pas manqué de faire. De là-haut, finalement, la vue n’est pas bien différente de ce qu’elle est du parvis. De l’un comme de l’autre endroits, elle est vaste et superbe.
 
757f5 Folegandros, l'église de la Panagia
 
Sur la base du clocher est fixée cette plaque de marbre. La Panagia à laquelle est dédiée l’église, cela veut dire "la Toute Sainte", c’est-à-dire la Vierge. Comme l’Église catholique, l’Église orthodoxe croit à la virginité de Marie dans la conception de Jésus, mais dans l’usage on ne l’appelle pas "Parthenos" (Vierge, en grec), mais Panagia. Quoi qu’il en soit, cette plaque célèbre donc la patronne de l’église.
 
757f6 Folegandros, l'église de la Panagia
 
757f7 Folegandros, l'église de la Panagia
 
Puisque j’en suis à la sculpture, revenons du clocher au portail sous le portique. Ci-dessus, on voit son entablement. Et en haut, du côté gauche le soleil fait face à la lune, du côté droit. Sous son crépi blanc, je ne sais comment est construite l’église, avec quel type de pierre, mais le tour du portail est en beau marbre blanc.
 
757g1 Folegandros, clocher de l'église de la Panagia
 
La photo ci-dessus montre la base du clocher, qui est détaché du corps de l’église. On peut voir l’appareillage irrégulier des pierres sur la face non crépie. Sans doute l’église est-elle construite de la même façon. On remarque qu’une sculpture antique, représentant un citoyen romain en toge, a été insérée dans la maçonnerie.
 
757g2 Folegandros, clocher de l'église de la Panagia
 
Le clocher ne manque pas d’élégance. Mais il est gravement fissuré. J’y ai repéré un témoin qui a été placé pour savoir si la fissure évoluait. Cela veut dire que des spécialistes s’en soucient. Ils s’y connaissent, pas moi, mais je crains bien que, même si la fissure est stabilisée parce que le sol ne s’affaisse pas de façon irrégulière sous le poids de l’édifice, le clocher ne s’écroule le jour où il y aura un tremblement de terre de quelque importance. Parce que nous sommes dans une zone sismique, les plaques bougent, et il est certain qu’il y aura une secousse un de ces jours.
 
757h Folegandros, en quittant l'église de la Panagia
 
Je vais en finir avec notre visite de Folegandros en montrant ce beau ciel du soir, photographié au moment où nous allons redescendre vers le village blanc. Nous sommes arrivés à Folegandros le 22 vers midi, le ferry accoste le 23 à 18h45 pour nous emmener vers Milos. Notre séjour ici aura été très bref parce qu’inséré après coup, comme je l’explique plus haut, dans un programme déjà établi, mais il nous aura permis de voir une île très différente des autres, à la forte personnalité, attachante et belle.

Partager cet article

Repost 0
Published by Thierry Jamard
commenter cet article

commentaires

Patricia 06/02/2013 17:52

Bonjour!
Merci pour cet article sur Folegandros! Nous projetons un circuit dans les Cyclades du 16 sep au 04oct ... Et avons ajouté Folegandros un peu par hasard! Je suis ravie de voir que c'est une bonne
option! Par contre, désolée d'apprendre que nous faisons le tour dans le 'mauvais' sens!
Santorin - Paros - Serifos - Sifnos - Milos - Folegandros - Santorin ...
J'ai déjà fait un certain nombre de réservations ... Mais, via Booking, donc je pourrais annuler ... Mais ce n'est pas simple non plus avec les bateaux!
Pensez-vous que ce soit vraiment embêtant ?
Merci de votre aide & pour ce joli blog!

Présentation

  • : Le blog de Thierry Jamard
  • : Un long, long voyage d'observation et de description culturelle à travers l'Europe. Paysages, histoire, architecture, peinture, sculpture, mythologie et religions, société, tout ce qui me tombe sous les yeux.
  • Contact

Recherche