Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
20 février 2013 3 20 /02 /février /2013 00:38

Quelques mois de retard pour publier la photo d'une poterie néolithique ou même pour parler de la mort d'Alexandre le Grand, c'est sans grande conséquence, je pense, mais vivre un fait d'actualité et le relater quatre mois plus tard, cela prend un goût de réchauffé, voire un peu rance. J'intercale donc ma relation de la visite de François Hollande à Athènes entre les publications de deux articles concernant notre passage en Thrace l'été dernier.

 

00- Invitation

 

En effet, puisque l'on doit déclarer comme résidence le lieu où l'on habite plus de six mois par an, je suis régulièrement inscrit au consulat de France à Athènes. Ce qui m'a valu de recevoir une invitation du Président de la République Française à la réception qu'il offrait aux résidents français de Grèce cet après-midi au lycée franco-hellénique d'Athènes. Un courriel précisait que l'arrivée des invités devait avoir lieu entre 15h30 et 16h45 délai de rigueur, pour la réception à 17h15. La ponctualité, dit-on, est la politesse des rois. Parce que la France comme la Grèce ont aboli leurs monarchies, le Président est arrivé avec trois-quarts d'heure de retard. Mais cela, c'est du mauvais esprit de ma part (et de la mauvaise foi), parce que ses discussions économiques et politiques avec son homologue sont, bien évidemment, prioritaires.

 

01- Lycée français d'Athènes, attente de François Holla 

02- allocution de F. Hollande, lycée franco-hellénique, A

 

03- Sylvia Pinel, Pierre Moscovici, François Hollande

 

04- Sylvia Pinel, Pierre Moscovici, François Hollande

 

Lors de son entrée dans la salle, François Hollande a été chaleureusement applaudi. Il était accompagné de deux ministres, Pierre Moscovici ministre de l'économie, et Sylvia Pinel ministre de l'artisanat et du tourisme. Mon propos n'est pas de rendre compte du contenu de l'allocution, les journalistes sont là pour cela et ils le font bien mieux que moi. Je me contenterai de dire qu'il a remercié l'ambassadeur, le proviseur, les Français d'Athènes, qu'il a parlé de relance et de coopération entre nos deux pays plutôt que d'aides, de prêts, autrement dit d'assistanat, que puisque le gouvernement grec avait pris une décision qu'il n'avait pas à juger, à savoir des privatisations, la France devait être présente, que la langue française était très vivante en Grèce, témoin de cela le fait que tous les ministres grecs avec qui il s'est entretenu, sauf un, se sont exprimés en français. Pour le développement de ces thèmes, voir la presse.

 

05- Athènes, François Hollande et les Français de Grèce

 

À la fin de l'allocution, deuxième rafale d'applaudissements. Puis François Hollande a gravi les marches de l'amphithéâtre pour se diriger vers le buffet. Difficile progression du fait du bain de foule. Si j'en crois ce que j'ai vu dans d'autres circonstances, parmi les gens qui se sont précipités sur lui pour lui serrer la main, il doit y avoir un même pourcentage de sympathisants et d'opposants, qui ne se laveront pas la main pendant huit jours après avoir été en contact avec l'épiderme d'un président...

 

06- buffet de la réception offerte par françois Hollande

 

07- buffet de la réception offerte par françois Hollande

 

09- buffet de la réception offerte par françois Hollande

 

08- buffet de la réception offerte par françois Hollande

 

Comme, en général, la relation des journalistes ne porte que sur les sujets politiques mais que ce qui a attiré bon nombre de personnes ici c'était, outre la curiosité de voir François Hollande en chair et en os, la perspective de se régaler à l'œil, je pense qu'il n'est pas inutile de montrer le buffet. Que ceux qui se plaignent des dépenses inconsidérées de l'État au détriment d'actions plus utiles à leurs yeux se rassurent, le buffet n'était pas gargantuesque, tant s'en faut. Il y avait quand même du champagne (les Grecs prononcent sam'ban'), du Mumm, mais beaucoup de jus de fruits, beaucoup d'eau, et des bouteilles de vin grec. Je dois dire que d'une façon générale les Grecs (dois-je en déduire qu'il en va de même pour les Français d'Athènes qui les fréquentent au quotidien ?) boivent considérablement moins que les Français (de France). Il est rare de voir des Grecs éméchés dans la rue. Que ceux qui, considérant leur façon de conduire leurs voitures, ainsi d'ailleurs que leurs bus, en concluent que je mens, se détrompent. Un Grec n'a nullement besoin d'absorber ne fût-ce qu'un dé à coudre de piquette à 9° pour conduire comme un Français qui aurait plusieurs grammes d'alcool dans le sang.

 

10- buffet de la réception offerte par françois Hollande

 

J'ai trouvé amusant (je sais, je suis conscient aussi que c'est méchant) de prendre cette photo croisée, une main qui verse du champagne pour une Française dont on voit la coupe vide mais qui ne perd pas de temps et vite se saisit d'un petit canapé.

 

11- réception des Français d'Athènes par le président H

 

Mais tous n'étaient pas avides de se remplir l'estomac. Beaucoup de gens étaient également dans la salle en train de discuter. Même si la communauté française d'Athènes est relativement nombreuse, il semble que tout le monde se connaisse. Lorsque nous attendions le Président, j'avais remarqué que toute personne arrivant saluait, embrassait, adressait un mot à ceux qui étaient déjà dans la salle.

 

12- Sylvia Pinel, ministre de l'artisanat et du tourisme

 

13- Le président Hollande, 19 février 2013

 

14- En attente du départ de François Hollande

 

Je n'avais pas envie de boire, et je n'ai pris que deux canapés et une mousse au chocolat (de la photo ci-dessus). J'ai préféré sortir prendre l'air et guetter la sortie du président. Ce sont d'abord les deux ministres, Pierre Moscovici et Sylvia Pinel, qui ont regagné une voiture, et personne ne leur a prêté attention. Vexant. Puis François Hollande est sorti, les gens se sont massés autour de lui, un journaliste derrière une caméra de télévision lui a posé une question que je n'ai pas entendue, et puis il est monté en voiture précédé de six motards, suivi de six motards et de toute la procession de voitures officielles.

Partager cet article

Repost 0
Published by Thierry Jamard
commenter cet article

commentaires

miriam 21/02/2013 07:25

côté officiel, c'est Byzance! j'attends votre reportage côté rue après la grève générale

Jean-Marie 20/02/2013 07:44

Reportage plein d'humour
Amicalement

Présentation

  • : Le blog de Thierry Jamard
  • : Un long, long voyage d'observation et de description culturelle à travers l'Europe. Paysages, histoire, architecture, peinture, sculpture, mythologie et religions, société, tout ce qui me tombe sous les yeux.
  • Contact

Recherche