Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
28 avril 2014 1 28 /04 /avril /2014 09:00

 

871a1 La Corne d'Or au 19e siècle

 

Dans mes articles précédents, j’ai eu plusieurs fois l’occasion de montrer des photos de Sebah et Joallier prises au dix-neuvième siècle et que j’ai vues à Thessalonique dans l’exposition Voyage en Méditerranée orientale (mon article du 5 août 2012). Quant à ces photographes, j’en parle dans mon article Istanbul 04, la ville romaine. Cette vue de la Corne d’Or à son débouché dans le Bosphore, avec l’ancien pont de Galata, est d’eux. À défaut de voitures, d’autobus, de tramways, si l’on ne désire pas changer de rive à pied, ou parcourir de longues distances d’un quartier à l’autre le long de la Corne d’Or, on utilise des caïques comme des taxis sur l’eau. On les voit sur cette photo, ces innombrables petites barques. Le travail était dur pour ces rameurs mais il a été encore plus dur pour eux de se retrouver au chômage quand ils n’ont plus pu faire face à la concurrence du bateau à vapeur. Le “vapur” comme on dit en turc, en adaptant le mot français.

 

871a2 ''Constantinople'' par Thaleia Flora Karavia (v. 1905

 

Ici, c’est une peinture à l’huile de Thaleia Flora-Karavia (1871-1960) des environs de 1905 et intitulée Constantinople. L’artiste a situé son chevalet sur la rive nord (Galata, aujourd’hui Karaköy) et regarde vers Eminönü. Des caïques aux plus gros navires, la Corne d’Or est encombrée d’embarcations de toutes tailles et de toutes sortes. Même en ce début de vingtième siècle, les voiles dominent encore, mais il y a quelques panaches d’épaisse fumée.

 

871a3 Istanbul. Süleymaniye et Rüstem Pacha

 

871a4 Istanbul. Vue depuis Süleymaniye

 

Partons de l’est, au débouché de la Corne d’Or dans le Bosphore –ce que montre ma seconde photo, prise depuis la terrasse de la grande mosquée Süleymaniye que l’on voit sur la première photo, dominant la rive sud de sa masse imposante–. La mosquée plus modeste que l’on voit plus bas sur la gauche est Rüstem Pacha.

 

871a5 Vue sur Karaköy (Galata) à Istanbul

 

De l’autre côté, vers le nord, c’est Karaköy, avec sa célèbre tour de Galata. Nous sommes donc encore au débouché dans le Bosphore.

 

871b Escales du ''vapur'' sur la Corne d'Or

 

Mais je disais que les “vapur” ont remplacé les caïques pour se rendre d’un point à l’autre des berges. Il existe un bateau qui dessert en zigzag les deux rives, pour un prix très réduit. Nous l’avons pris. Il venait de la rive asiatique du Bosphore (Üsküdar) et de Karaköy sur la rive nord de la Corne d’Or lorsque nous l’avons pris à Eminönü sur la rive sud. En amont, les rives s’orientent de plus en plus du nord vers l’est, du sud vers l’ouest. Ensuite, donc, il a desservi Kasimpaşa et Hasköy (rive est), Ayvansaray (rive ouest), Sütlütce (rive est), Eyüp (rive ouest). À Paris, le Batobus dessert les principaux lieux touristiques le long de la Seine, et comme avec les bus “hop on, hop off” pour touristes, on peut le reprendre pour aller d’une escale à une autre. Ici, avec le vapur, rien à voir, c’est un vrai autobus urbain sur l’eau.

 

871c1 rive sud de la Corne d'Or

 

871c2 pêcheurs à la ligne sur la Corne d'Or à Istanbul

 

871c3 escale de Kasimpaşa sur la Corne d'Or

 

Après avoir jeté un coup d’œil sur la rive sud, nous passons sous le pont Atatürk, où les pêcheurs à la ligne sont aussi nombreux que sur le pont de Galata, et nous faisons escale à Kasimpaşa.

 

871d1a

 

871d1b

 

871d2

 

Pour me renseigner sur ce que je vois, je dispose entre autres d’une carte excellente, intitulée Istanbul Old City Cultural Map, les plans de guides et les cartes d’Istanbul achetées en librairie ne m’étant pas toujours d’un grand secours. Ce magnifique palais en travaux situé juste avant la mosquée Çorlulu Ali Pacha, est désigné comme “Deniz Subay Orduevi Kuzey Deniz Komutanligi”. Ensuite, on passe devant cette curieuse construction métallique flottante que mes cartes indiquent comme étant des docks.

 

871d3

 

Toujours sur cette même rive de l’est, on peut s’étonner de voir un sous-marin. En fait, il s’agit d’un musée privé des transports depuis le début du dix-neuvième siècle jusqu'à la fin du vingtième, le Rahmi Koç Müzesi. Et si les véhicules terrestres peuvent être situés en intérieur, ce sont les eaux de la Corne d’Or qui accueillent ce sous-marin. Ce musée, qui doit être passionnant, nous ne l’avons pas visité. Ce sera pour notre prochain séjour à Istanbul.

 

871d4

 

Un peu plus loin, ce qui semble être une sorte de hangar à bateaux, ce sont d’autres docks. Mais, comme on peut le constater, les navires qui se chargent ou se déchargent ici sont de taille modeste.

 

871d5

 

871d6

 

C’est encore sur la rive est que, derrière l’arrêt de Sütlüce, se dresse l’imposant (mais, à la vérité, pas vraiment esthétique) bâtiment du centre de Congrès.

 

871e1

 

871e2

 

Tournons maintenant nos regards vers la rive ouest, ici c’est Eyüp, avec le complexe de Mehmet Pacha. Je consacrerai plus tard un article à ce quartier d’Eyüp (Istanbul 21).

 

871f1 cimetière d'Eyüp vu depuis la Corne d'Or

 

Mais ce que je peux dire d’ores et déjà, c’est que sur la colline d’Eyüp s’étend un très vaste cimetière, et que cette même colline était fréquentée par Pierre Loti, cet écrivain fou d’amour pour Constantinople et une femme musulmane mariée.

 

871f2

 

Nous débarquons. Nous allons nous promener dans ce cimetière et dans le quartier d’Eyüp en prenant le téléphérique, mais pour aujourd’hui je me limite à ce pont.

 

871f3 vue depuis Eyüp (2 îles), à Istanbul

 

871f4 vue de la Corne d'Or (gare du téléférique d'Eyüp)

 

À la nuit, avant de redescendre, nous contemplons la Corne d’Or en direction du centre de la ville. Dans la station du téléphérique, un panneau de carrelage représente le même paysage de jour.

Partager cet article

Repost 0
Published by Thierry Jamard
commenter cet article

commentaires

miriam 28/04/2014 11:37

Il y a une quinzaine d'années il y avait encore des caïques pour une balade romantique

Présentation

  • : Le blog de Thierry Jamard
  • : Un long, long voyage d'observation et de description culturelle à travers l'Europe. Paysages, histoire, architecture, peinture, sculpture, mythologie et religions, société, tout ce qui me tombe sous les yeux.
  • Contact

Recherche