Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
11 juin 2011 6 11 /06 /juin /2011 20:06
699a Nauplie, vers l'îlot Bourdzi
 
Aujourd’hui, pour notre dernier jour à Nauplie, nous avons envie de prendre un petit bateau vers cet îlot Bourdzi que nous avons sous les yeux tous les jours lorsque nous sommes en notre lieu de nuit, sur le parking face à la mer. Nous l’avons vu sous le soleil, sous les nuages, dans une mer calme ou agitée, le matin ou au soleil couchant. Il y a une navette toutes les demi-heures, le prix est très raisonnable, et nous voici en bateau.
 
699b Nauplie, îlot Bourdzi
 
699c Nauplie, îlot Bourdzi
 
Il ‘agit d’un fort vénitien de 1471 qui a mis à profit des écueils affleurants pour placer un bâtiment fortifié destiné à protéger le port, doublant la protection assurée d’en haut sur l’Acronauplie.
 
699d Nauplie, îlot Bourdzi
 
699e Nauplie, îlot Bourdzi
 
Pas de guide, rien. Sur un petit bateau l’homme, à l’heure dite, nous a embarqués avec un autre couple et, sans nous adresser la parole, répondant par un signe de tête à mon “geia sas” (salut à toi), nous a fait traverser jusqu’au petit débarcadère de l’îlot. Il nous dit l’heure du rendez-vous pour le retour et nous tourne le dos. Nous sommes donc livrés à nous-mêmes pour voir ce que nous voulons et pour comprendre ce que nous pouvons. Ci-dessus, l’entrée du fort et la cour centrale.
 
699f Nauplie, îlot Bourdzi
 
699g Nauplie, îlot Bourdzi, vue sur l'Acronauplie
 
Nous pouvons pénétrer où nous voulons, gravir les escaliers, tourner sur les terrasses ou dans les salles, mais sans savoir l’usage de chaque détail de l’architecture. Mais de bien des endroits on a une vue superbe, et puisqu’il s’agit d’un ouvrage défensif il peut surveiller l’accès à son petit port (première photo, avec le bateau qui nous attend) et rester en communication visuelle avec l’ouvrage principal, le Kastro, sur l’Acronauplie (seconde photo).
 
699h Nauplie, îlot Bourdzi
 
699i Nauplie, îlot Bourdzi
 
Quand je parle de détails d’architecture militaire que je ne comprends pas, ce sont par exemple ces créneaux non seulement extérieurs mais aussi intérieurs, ou encore la forme en V des sommets de murs. En revanche, je n’ai pas besoin d’explications quand je vois ce canon portant le lion ailé de saint Marc, emblème de la Sérénissime. Oui, c’est bien un fort vénitien.
 
Puis arrive l’heure fixée pour le retour. Le marin est en train de mastiquer la coque de son rafiot. Il nous jette un coup d’œil, voit que ses deux couples de clients sont bien là à attendre, alors il se remet à travailler sur la coque du bateau sans plus se soucier de nous. Enfin, dix minutes plus tard, il semble prêt, nous embarquons et rentrons sur la terre ferme. Puis nous partons en direction de Tripoli. Arrivés dans cette ville assez importante (vingt-cinq à trente mille habitants) nous constatons qu’il n’y a pas de camping. Nous tournons pendant plus d’une heure sans trouver d’emplacement tranquille où passer la nuit. En désespoir de cause, nous nous rabattons sur un parking de supermarché…

Partager cet article

Repost 0
Published by Thierry Jamard
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Thierry Jamard
  • : Un long, long voyage d'observation et de description culturelle à travers l'Europe. Paysages, histoire, architecture, peinture, sculpture, mythologie et religions, société, tout ce qui me tombe sous les yeux.
  • Contact

Recherche