Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
7 avril 2010 3 07 /04 /avril /2010 21:45

Pour Natacha, qui traque les relations entre les personnalités originaires de l’ancienne "grande Pologne" (qui incluait la Lituanie, la Biélorussie, une grande part de l’Ukraine) et de Russie avec les pays d’Europe occidentale, il est important d’aller voir où ces personnes ont vécu ou ont travaillé. Aujourd’hui, nous partons donc munis d’une liste d’adresses. Pour moi, ce n’est pas la même chose, et je prends la journée d’aujourd’hui comme une bonne balade dans Rome.

 

434a Walter Scott à Rome

 

Mais, scrutant les murs des rues pour l’aider à dénicher ce qu’elle cherche, il arrive que sur un immeuble voisin on trouve une plaque qui m’amuse ou m’intéresse, et qui ne fait pas partie de son programme. C’est ainsi que nous tombons par hasard sur Walter Scott qui a passé ici la dernière année de sa vie en 1832.

 

434b James Joyce à Rome

 

Ici, c’est James Joyce qui, à l’âge de 24 ans, a passé d’août à décembre 1906 dans cet immeuble.

 

434c Brulov à Rome

 

Le grand peintre russe Karl Brullov (1799-1852) a travaillé pendant 12 ans dans cet immeuble, de 1823 à 1835. C’est lui qui est l’auteur de la grande toile des Derniers jours de Pompéi. Lui, faisait partie de la liste de Natacha.

 

434d Sienckiewicz à Rome

 

Sienckiewicz aussi, fait partie de la liste de Natacha, mais il est bien évident qu’il m’intéresse aussi, avec son Quo Vadis dont j’ai parlé lors de notre balade via Appia Antica le 22 janvier. Il a habité en 1893 dans cette auberge, aujourd’hui l’Hôtel d’Angleterre (Albergo d’Inghilterra)

 

434e Rome, âmes du purgatoire

 

434f Rome, âmes du purgatoire

 

Il s’agissait de voir, de la rive droite, des immeubles en bordure du Tibre sur la rive gauche. Cela nous a fait passer devant une petite église néogothique, il Sacro Cuore del Suffragio, qui ne nous aurait pas attirés spécialement s’il ne s’y était trouvé un (tout petit) musée des témoignages visibles des âmes du purgatoire. Oui oui oui. Après être apparus en rêve, parfois de nombreuses années après leur mort, ces gens qui purgeaient leurs péchés en purgatoire ont laissé des marques concrètes, preuves que ces rêves n’étaient pas de simples fictions. Sur ce livre, ces trois doigts avaient apparu le matin alors qu’ils n’y étaient pas la veille au soir. Quant à cette paume accompagnée d’une croix…

 

Voilà. C’est sur cette visite que nous sommes rentrés, concluant la promenade du jour.

Partager cet article

Repost 0
Published by Thierry Jamard
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Thierry Jamard
  • : Un long, long voyage d'observation et de description culturelle à travers l'Europe. Paysages, histoire, architecture, peinture, sculpture, mythologie et religions, société, tout ce qui me tombe sous les yeux.
  • Contact

Recherche