Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
1 juillet 2014 2 01 /07 /juillet /2014 09:00

893a entrée du monastère de Daphni

 

Juste à la sortie d’Athènes sur la grande route de Corinthe se trouve sur la gauche le monastère de Daphni. Il y avait longtemps que nous désirions le visiter, mais il est en travaux et la plupart du temps l’accès en est impossible. Ce nom veut dire “laurier”, en grec. Notons que traditionnellement la lettre grecque Φ se transcrit en français par PH (comme dans les mots philosophie, une phase, le phosphore, etc.). Toutefois, de plus en plus souvent on transcrit phonétiquement par F. Ainsi, les panneaux indicateurs bilingues signalent le monastère de Dafni. Mon choix de l’orthographe traditionnelle est donc arbitraire.

 

893b1 Fouilles au mlonastère de Daphni

 

893b2 Monastère de Daphni

 

893b3 Monastère de Daphni

 

Dans le grand espace de la cour, on peut voir des bases de murs, quelques pans de ce qui constituait les bâtiments conventuels. Mais en fait il reste peu de chose.

 

893c1 Monastère de Daphni

 

893c2 Monastère de Daphni

 

Je vais parler ensuite de l’église, mais concernant le monastère il reste, face à face dans la cour, ces deux bâtiments. L’un d’eux est consacré à l’administration et aux gardiens, tandis que l’on peut pénétrer dans l’autre.

 

893c3 Monastère de Daphni

 

893c4 dans le monastère de Daphni

 

Il est intéressant de voir ces salles et ces couloirs couverts de voûtes séculaires, qui en outre contiennent quelques sculptures. En réalité, ce n’est pas un riche musée, même s’il vaut la peine d’être vu. En fait, ce qui justifie pleinement la visite, c’est le catholicon, c’est-à-dire l’église.

 

893d1 Monastère de Daphni

 

893d2 Monastère de Daphni

 

893d3 Monastère de Daphni

 

Mais l’église… elle disparaît sous les échafaudages. Il ne s’agit pas d’un léger nettoyage de façade, d’un ravalement usuel. C’est que le 7 septembre 1999 un violent séisme l’a mise à mal. En effet, la Grèce est sur une plaque tectonique en mouvement, ce qui en fait un pays hautement soumis aux tremblements de terre. Par chance, cette très belle église n’a pas été jetée à terre, mais elle nécessite de gros travaux de réparation et de consolidation qui prennent beaucoup de temps, sans compter le coût.

 

893e1 dégâts du séisme de 1999 sur le monastère de Daph

 

893e2 chapiteau du monastère de Dafni

 

En s’approchant, ou en entrant dans l’église, on se rend compte à la fois des terribles dégâts subis, et de la beauté de l’ornementation.

 

893f1 Monastère de Dafni

 

893f2 Monastère de Dafni après le séisme de 1999

 

893f3 Monastère de Dafni après le séisme de 1999

 

De nombreux tableaux, avec force photos, dessins, schémas, explications, montrent l’ampleur des déformations subies par les murs et toute la structure de l’église. Il est miraculeux qu’elle ne se soit pas complètement effondrée quand on voit la forme prise par les murs, et l’on comprend aussi pourquoi les travaux de sauvetage sont si longs et si délicats. Car en outre, bien entendu, les déformations se sont accompagnées de profondes fissures. Un mur de pierre n’est pas souple, il ne se déforme pas sans se fracturer.

893f4 structure de soutien du monastère de Daphni

 

Tout doit donc désormais reposer sur une armature ajoutée, et qui lorsque les travaux seront terminés devra être aussi discrète que possible. En effet, il n’y a pas qu’un espace vide à admirer, il y a aussi des mosaïques merveilleuses sur les murs, qu’il convient donc de ne pas recouvrir. Mais lors du séisme, ces mosaïques se sont détachées, et ont été retrouvées en morceaux sur le sol. Heureusement on disposait de gravures et de photos, et des spécialistes continuent de travailler à les reconstituer. C’est un travail de fourmi.

 

893g1 Mosaïque du monastère de Dafni

 

893g2 Mosaïque du monastère de Dafni

 

Aujourd’hui, les échafaudages établis à l’intérieur permettent aux visiteurs de monter par des escaliers tout à fait praticables pour voir les mosaïques reconstituées, sauf celles du sommet. Mais presque pour toutes, la photo est interdite. Voilà ce que j’ai pu photographier: une Annonciation et un Baptême de Jésus. Il est intéressant de noter que pour se tremper dans le Jourdain, le Christ est totalement nu, la nudité n’ayant rien de honteux à l’époque romaine, et donc dans les premiers temps du christianisme. Ce n’est que par la suite que l’Église a posé des interdits sur le corps, et en particulier sur le sexe, mais il est probable que de son temps Jésus pêchait nu avec ses apôtres, et puisque les condamnés étaient attachés nus à la croix du supplice, il est quasiment certain que les linges ceignant Jésus sur les représentations de la Crucifixion ne sont que le fruit de l’imagination pudibonde des artistes. Les sous-vêtements n’existaient pas, et il est dit que Jésus a été dépouillé de ses vêtements. Et donc, pourquoi se choquerait-on de représenter le baptême dans le Jourdain de cette façon?

 

893h1 Mosaïque du monastère de Dafni (film)

 

893h2 Mosaïque du monastère de Dafni (film)

 

893h3 Mosaïque du monastère de Dafni (film)

 

Alors, puisque l’on ne peut photographier les mosaïques replacées sur les murs, on a droit à la projection d’un film et personne ne vous empêche alors de prendre des photos de l’écran. Surprenant, car normalement le cinéaste peut réclamer des droits d’auteur, tandis que les artistes auteurs des mosaïques sont morts depuis si longtemps que leurs droits à la propriété intellectuelle et artistique sont légalement éteints depuis des siècles. Ci-dessus, un Christ Pantocrator, le prophète Joël et le détail du visage d’un ange. C’est assez, je pense, pour donner à tous les amateurs de beau l’envie d’aller admirer de leurs yeux ce monastère sauvé du séisme.

Partager cet article

Repost 0
Published by Thierry Jamard
commenter cet article

commentaires

miriam 04/07/2014 08:44

j'ai eu la grande chance d'y passer en juillet 99, souvenir ancien c'étatila première église grecque que je visitais

merci de me faire dé 04/07/2014 08:42

j'ai eu la grande chance d'y passer en juillet 99! souvenirs!

Présentation

  • : Le blog de Thierry Jamard
  • : Un long, long voyage d'observation et de description culturelle à travers l'Europe. Paysages, histoire, architecture, peinture, sculpture, mythologie et religions, société, tout ce qui me tombe sous les yeux.
  • Contact

Recherche