Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
29 mai 2010 6 29 /05 /mai /2010 02:01

504a Vésuve, le cratère

 

 Aujourd’hui nous sommes montés au Vésuve. Les vulcanologues affirment que le Vésuve est encore en activité. Les dernières éruptions du Vésuve datent de 1717, 1766, 1794, 1822, 1861, 1906 et 1944. Ne prenez ni papier, ni crayon, je l’ai fait pour vous, cela signifie des intervalles de 49, 56, 39, 45 et 38 ans, soit une moyenne de 45,4 années. Or la dernière date de 65 ans… Mais tout au long de la promenade, nous avons vu que le monstre est truffé d’instruments de mesure qui avertiront quand il faudra évacuer.

 

504b Vésuve, le cratère

 

504c Vésuve, le cratère

 

Le bus pris sur la place, juste devant notre camping, nous mène à une altitude un peu inférieure à 1000 mètres. Puis nous pénétrons dans le parc national. À l’entrée, on nous propose un bâton taillé dans une branche droite et rigide, écorcée en haut pour ne pas irriter la main (gratuitement, un pourboire étant seulement suggéré lors du retour). Puis nous grimpons par un chemin bien tracé, bien protégé par une petite barrière lorsque l’on est le long d’un à-pic. La vue vers l’intérieur du cratère est grandiose et impressionnante.

 

504d Vésuve, le cratère

 

1281 mètres de hauteur alors que l’on est tout près de la mer, 330 mètres de profondeur vers le creux du cône, 550 mètres en moyenne de diamètre du cratère, c’est vraiment un géant impressionnant. On voit ici comment le volcan a recraché sa lave. La chambre magmatique, qui est le réservoir de lave susceptible de se déverser en X fois, fait 8 kilomètres de profondeur et s’étend sur 400 kilomètres carrés. Rien qu’en 1944, qui n’a pas été la plus forte éruption, loin de là, ce sont 21 millions de mètres cubes de lave qui se sont déversés.

 

504e Vésuve, roches

 

La promenade permet de voir quelques roches intéressantes. Certes, comme d’ailleurs en Auvergne, il y a des quartz, des améthystes, etc., mais il faut être capable de les reconnaître de l’extérieur, avoir un marteau pour briser ces pierres d’aspect vulgaire, et aussi avoir la chance de tomber dessus. Mais les spécialistes ont dénombré 230 minéraux différents, ils ont aussi recensé 150 espèces d’oiseaux dont certains migrateurs, 30 de mammifères, 10 de reptiles, 2 d’amphibies, ainsi que 906 espèces de végétaux. J’arrête là mais j’espère que vous avez suivi, je risque de faire une interro écrite.

 

504f1 Vésuve, fumerolles

 

504f2 Vésuve, fumerolles

 

Pour preuve que le volcan est encore en activité même s’il ne crache pas actuellement de laves ni de cendres, ce sont ces fumerolles à forte odeur de soufre qui s’échappent en permanence.

 

504g Naples, le pied du volcan

 

Arrivés au sommet du cône nous ne pouvons continuer et en faire le tour, c’est interdit. Mais il fait chaud, l’ascension a été facile mais un peu longue, il y a là une buvette qui propose le réputé vin cultivé sur les côtes du Vésuve dans ce terroir volcanique très particulier, le fameux Lacryma Christi, pour seulement 1,50 Euro le verre. Seul inconvénient, le verre… est en plastique. Boire du bon vin dans un gobelet en plastique, c’est décevant. Bah, on ferme les yeux et on déguste. Et puis il y a des tables et des bancs, nous déballons les victuailles que j’ai transportées dans mon sac à dos et nous cassons une petite croûte dans un décor somptueux, seulement obligés de fermer les yeux quand on saisit le gobelet.

 

504h Presqu'île de Sorrente et Capri

 

Quand on se tourne vers la gauche, on voit Sorrento et sa presqu’île qui limite le golfe de ce côté, et au fond, là-bas, c’est l’île de Capri. De l’autre côté de cette presqu’île, c’est ce que l’on appelle la Côte Amalfitaine, avec Positano, Amalfi, Ravello…

 

504i Baie de Naples

 

De l’autre côté, la baie se referme avec Herculanum, puis Naples. Et la grande île montagneuse d’Ischia. L’horizon est vaste et dégagé, le ciel est pur (nous avons guetté depuis le début de la semaine les informations météorologiques du site du volcan pour avoir non seulement un beau temps mais un ciel sans nuages pour jouir d’une large vue). Nous nous en mettons plein les yeux. Mais avouerai-je que cet impressionnant cratère, ses fumerolles, ses laves refroidies m’ont encore plus enthousiasmé que le paysage vers l’horizon ?

Partager cet article

Repost 0
Published by Thierry Jamard
commenter cet article

commentaires

volcania59 11/05/2011 19:47


Bonjour, je reviens ici car cela fera bien un an que j'ai dû laissé MON volcan derrière moi. Et il me manque toujours autant qu'en Novembre :( De rien pour ma gentillesse votre article sur le
Vésuve fait plaisir à lire. Vous me parlez du Stromboli à l'heure qu'il est il doit être en ligne ? Génial ce volcan mais bon pour moi ils le sont tous du moment qu'ils sont actifs lol. Le
Villarica est un volcan majestueux vous avez eu de la chance de le voir même si c'était trop tard pour l'éruption. Volcans du monde, mon blog, est actuellement en train de traiter les supervolcans.
Mais j'ai créé un nouveau blog en janvier sur le Vésuve, j'ai encore pas mal à mettre mais il y a déjà beaucoup d'articles, je vous ai laissé le lien du nouveau "bébé". Merci de l'intérêt que vous
portez à mon travail.


volcania59 03/11/2010 19:33


Bonsoir,
Je suis allée à Naples en mai 2010, étant passionnée de volcans, et le Vésuve me manque terriblement depuis ainsi que les champs phlégréens et Ischia. Votre article est intéressant, il allie à la
fois la force du volcan à la beauté du paysage.


Thierry Jamard 07/11/2010 01:12



Merci beaucoup pour les gentillesses que vous dites au sujet de mon articlesur le Vésuve. Cela m'a donné l'occasion de consulter votre site, magnifique et passionnant. Je suis en particulier allé
voir ce que vous dites du Stromboli, que j'ai escaladé de nuit le 22 septembre. Mon article est prêt, mais je suis horriblement en retard pour lapublication!!! Ayant vécu au Chili de 1982 à 1986,
j'ai vu des fumerolles sur le Chillán, et quand j'ai appris l'éruption du Villarrica en 1985 je m'y suis précipité dès que mon travail me l'a permis mais... je suis arrivé trop tard! En revanche
j'ai vu les conséquences d'une éruption du Llaima.


Bravo pour votre travail remarquable et si complet, si passionnant. Je retournerai souvent sur votre site.



Présentation

  • : Le blog de Thierry Jamard
  • : Un long, long voyage d'observation et de description culturelle à travers l'Europe. Paysages, histoire, architecture, peinture, sculpture, mythologie et religions, société, tout ce qui me tombe sous les yeux.
  • Contact

Recherche