Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
16 novembre 2009 1 16 /11 /novembre /2009 21:33

Sortant du Colisée et de son exposition, nous nous sommes rendus au mont Palatin. Intéressante, cette visite aussi, mais bof ! elle ne valait pas la précédente, ni la suivante au forum. Ce "bof" est sincère, certes, mais il est là aussi pour justifier une cuistrerie. En effet, comment ne pas citer ici Du Bellay et son "Heureux qui, comme Ulysse" ?

 


Plus me plaît le séjour qu’ont bâti mes aïeux

Que des palais Romains le front audacieux,

Plus que le marbre dur me plaît l’ardoise fine,


Plus mon Loire Gaulois que le Tibre Latin,

Plus mon petit Liré que le mont Palatin,

Et plus que l’air marin la douceur Angevine.

 


 

Ce mont Palatin est chargé d’histoire et de splendides palais y ont été construits. Tout près de l’entrée du public sur la via degli Fori Imperiali, on commence la visite en rencontrant une monumentale arche de l’aqueduc de Rome. Le stade, ci-dessus, est impressionnant, par ses dimensions et par la vie qu’il évoque.

 

 

 

Les photos suivantes, qui montrent le palais d’Auguste et un fragment de son dallage, permettent de voir que l’état général des bâtiments ne laisse que difficilement imaginer la vie des Romains de l’Antiquité. Il n’empêche : on peut apprécier la richesse de la construction quand on voit les couleurs très variées des marbres employés pour le dallage.

 

 

J’ai également beaucoup aimé ces colonnes aux chapiteaux corinthiens se détachant sur le bleu du ciel. Il n’est peut-être pas intéressant de les montrer, mais je le fais parce que… ça me fait plaisir !

 

 

En revanche, la photo ci-dessus me paraît essentielle, grâce aux informations données par le Guide Vert Michelin. Ce que je savais, c’est que ce Mont Palatin est considéré comme la Rome primitive, puisque selon la légende, son fondateur Romulus l’aurait entourée d’un sillon pour délimiter symboliquement "sa" ville au milieu du huitième siècle avant Jésus-Christ, en 753, puis aurait tué son jumeau Rémus qui, par jeu, avait franchi le sillon. Or il se trouve que les archéologues, en 1949, ont découvert sur le Palatin, et précisément là où Romulus était censé avoir installé ses "cabanes" (de pierre), des blocs de pierre constituant des éléments de cabanes datant précisément du huitième siècle. Ce n’est peut-être qu’une coïncidence, mais elle est troublante. C’est pourquoi il est essentiel pour moi de montrer ces fouilles.

Partager cet article

Repost 0
Published by Thierry Jamard
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Thierry Jamard
  • : Un long, long voyage d'observation et de description culturelle à travers l'Europe. Paysages, histoire, architecture, peinture, sculpture, mythologie et religions, société, tout ce qui me tombe sous les yeux.
  • Contact

Recherche