Samedi 26 décembre 2009 6 26 /12 /Déc /2009 22:03

320a Rome, St Jean de Latran

 

Il y a une station San Giovanni sur notre ligne de métro. Elle prend son nom de la basilique (ou plutôt archi basilique) San Giovanni in Laterano, autrement dit Saint Jean de Latran. Vu son rôle historique et la réputation de sa beauté, nous décidons d’en faire notre but aujourd’hui.

 

320b Rome, St Jean de Latran

 

En effet, depuis qu’en 1870 Rome a été annexée au tout jeune royaume de l’Italie unifiée et en est devenue la capitale officielle, la place du pape comme chef d’état à Rome et dans le Latium n’était plus définie, et c’est le 11 février 1929 que Mussolini signe avec le secrétaire d’état du Saint Siège ces fameux accords du Latran qui donnent au pape la souveraineté sur l’état indépendant du Vatican, tandis que le catholicisme devient religion d’état en Italie. Mais déjà c’était là que résidaient les papes depuis 314, deux ans après que l’empereur Constantin avait interdit les persécutions des chrétiens, et jusqu’à leur départ pour Avignon en 1309. C’est là encore que se tinrent plusieurs grands conciles.

 

320c Rome, St Jean de Latran

 

Mais cette basilique est aussi la cathédrale de Rome. En effet, le pape règne sur l’ensemble de l’Église catholique, et à ce titre il siège à Saint Pierre du Vatican. Mais chaque diocèse se doit d’être gouverné par un évêque siégeant dans une cathédrale, et même si dans le diocèse de Rome le pape joue également ce rôle, il convient qu’il ait aussi sa cathédrale. Et cette cathédrale est magnifique. Ici nous voyons le transept et, à la croisée, cette tour au sommet de laquelle, dans une sorte de cage, sont placées les statues en argent des saints Pierre et Paul.

 

320d Rome, St Jean de Latran, plafond

 

Juste au-dessus de la croisée du transept, ceci est la décoration du plafond. Mais je crois que déjà sur la photo précédente on pouvait en voir la richesse.

 

320e Rome, St Jean de Latran

 Tout cela est splendide. Ce que je trouve moins splendide, et qui a des relents de Moyen-Âge, ce sont ces règles d’indulgence. De nos jours, c’est gratuit. C’est déjà quelque chose. Mais que Dieu pour qui le temps n’existe pas puisse accorder l’indulgence dans un délai de 20 jours, cela me laisse pantois, stupéfait, abasourdi. Ce délai est ce que je trouve le plus choquant, mais une telle rigidité des rites…

 

321a Rome, St Jean de Latran

 

Revenons à notre église. Quelques sculptures. D’abord, à l’extérieur, sur le mur de façade, j’ai trouvé amusante cette représentation d’un angelot coiffé de la tiare pontificale, avec les clés de saint Pierre prolongeant ses petites ailes, et qui sourit d’un air malin.

 

321b Rome, St Jean de Latran, confessionnal

 

À l’intérieur, dans le bas-côté gauche, sur un confessionnal il est indiqué que le prêtre confesse en italien, en polonais, en roumain, en russe et en allemand. Chapeau. Il n’était pas là, je n’ai pas vu sa tête de linguiste, mais ce que j’ai vu c’est, enchâssées dans la belle boiserie du confessionnal, deux sculptures sur métal (étain ?), dont celle-ci représentant Marie-Madeleine répandant du parfum sur les pieds de Jésus. L’autre est une Samaritaine. J’aime la tendre adoration de Marie-Madeleine pour son Seigneur, ses longs cheveux traditionnels, le geste de Jésus la tête inclinée.


Je ne parlerai pas des chapelles latérales, dont Lady Morgan dit : “Les chapelles somptueuses mais lugubres ont l'air d'avoir été alimentées par lepillage, et bâties avec le goût, de Huns récemment convertis”. Sympa.
 

321c Rome, St Jean de Latran, st Jean

 

Tout autour de la nef, les statues des 12 apôtres. Évidemment, puisque cette basilique est dédiée à saint Jean, je me devais de mettre ici la statue de saint Jean l’Évangéliste avec son aigle, mais il y a aussi, en contrebas, une belle statue en bois, du quinzième siècle, de saint Jean Baptiste. Et au plafond du transept, auprès de la tête de Christ que j’ai montrée plus haut, c’est aussi saint Jean Baptiste qui est représenté.

 

 321d Rome, St Jean de Latran, st Mathieu

 

Et parce que, il y a seulement deux jours, à San Luigi dei Francesi, j’ai admiré et publié dans mon blog un tableau du Caravage représentant saint Mathieu (ou plutôt Lévi, puisque tel était encore son nom) comptant l’argent au bureau de la douane au moment où Jésus l’appelle à la suivre, j’ai envie de choisir cette statue où il pose le pied sur un tas d’argent auquel il renonce. Chacune des statues comporte un élément qui caractérise le personnage. L’aigle, le sac d’argent… Un autre porte sur son bras une peau pendante avec le visage désossé, c’est donc Barthélemy dont le supplice a été d’être écorché vif.

 

322 Rome, St Jean de Latran, crèche

 

Avant de quitter Saint Jean de Latran, je voudrais montrer la crèche originale qui porte la signature de monseigneur Vincenzo Zinno. Elle est très grande, et chaque détail est intéressant. Ici, loin sur la droite, la tente où se reposent lors d’une étape les rois mages, en compagnie de personnages qui les reçoivent sous leur tente de bédouins.

 

323 Rome, Scala Santa

 

En traversant la vaste place où s’élève cette église, on trouve un autre édifice visiblement très ancien. C’est ce qui reste du palais du Latran. En effet, quand je disais que les papes avaient résidé au Latran, ce n’était évidemment pas dans la basilique elle-même, mais dans un palais attenant.

 

Ce bâtiment apparaît comme une chapelle située au premier étage, l’escalier qui y mène ne pouvant être monté qu’à genoux, comme le précise un panonceau placé au bas. Les 28 marches de marbre seraient celles du palais, à Jérusalem, où Ponce Pilate "se lava les mains" de la décision de mise à mort de Jésus, et que Jésus gravit à la suite de cette sentence. Sainte Hélène, la mère de l’empereur Constantin, les aurait fait transporter de Jérusalem à Rome pour qu’elles soient dans ce palais des papes. Il s’est passé là un événement important qui a eu une grande influence sur la politique mondiale, puisqu’il s’est agi de la Réforme. En effet, un jour Luther s’était rendu à Rome et avait entrepris cette ascension de la Scala Santa à genoux mais, parvenu à la moitié de son ascension, il entendit une voix qui lui enjoignait de rechercher un autre chemin pour obtenir la grâce divine. Il se releva alors et redescendit sur ses deux pieds les marches qu’il avait montées à genoux.

 

Évidemment, cet épisode n’est pas affiché par les autorités religieuses catholiques, mais je ne comprends pas pourquoi aucun de nos guides n’en parle, eux qui ne sont ni pour la papauté, ni pour le luthérianisme, ni pour l’athéisme. Je n’aime pas, moi non plus, ces rites de souffrance. Je croyais que le temps des robes de bure, que le temps de l’usage de la discipline (comme Tartuffe) était révolu. Sur cet escalier on voit des vieilles dévotes, des jeunes gens en jeans, blouson et baskets, des religieuses, des messieurs en costume, des dames, des mendiants.

 

324a Rome, Sainte Sabine, fontaine

 

Nous avons ensuite marché un bon moment, pour nous diriger vers la Pyramide de Cestius après avoir longé les Thermes de Caracalla. Parce qu’un de ces jours nous irons visiter ces Thermes, et parce que demain nous verrons davantage cette pyramide, je préfère ne pas en parler aujourd’hui ni en montrer mes quelques photos. En revanche, continuant à marcher longuement dans le quartier très calme et résidentiel de l’Aventin, nous sommes arrivés à un parc public (le Parco Savello) qui surplombe le Tibre du sommet de cette colline et offre une belle vue sur Rome. Mais il était près de 19h et à grands coups de sifflet, puis avec un geste impératif, un garde qui voulait fermer les grilles et terminer son service sans le moindre retard nous a énergiquement invités à dégager les lieux. Tout près de la sortie, sur le mur du parc, cette originale fontaine nous a accueillis sur la place du monastère et de l’église Santa Sabina.

 

324b Rome, Sainte Sabine, extérieur

 

À son sujet, Henry James écrit : "Un moine dominicain encore jeune, qui faisait visiter l’église, avait l’air d’une créature engendrée par ces ombres et par ces odeurs de moisi". Pour nous, cela s’est passé un peu différemment, mais de façon spectaculaire tout de même. Nous étions là sur la place, quand une forme tout de blanc vêtue est sortie par une porte, et a disparu par une autre. Natacha a vite pris une photo de ce que nous avons pris pour une religieuse. Nous nous sommes approchés de l’église, et cette haute forme blanche nous est apparue de nouveau. C’était un prêtre, d’âge mûr, très droit et hiératique dans sa soutane toute blanche. Nous voyant devant cette porte fermée de l’église Santa Sabina, il nous demande "Di dove venite ?" Je réponds "Di Francia". Sans un sourire, sans un mot de plus, il nous fait signe de le suivre, et il nous ouvre son église.

 

324c Rome, Sainte Sabine, nef

 

Les portes sont d’origine, soit du cinquième siècle. Sur l’un des panneaux une Crucifixion est la première représentation de ce sujet dans un lieu public. Émouvant. Cette église que l’on nous décrit comme si lumineuse est, à cette heure où l’extérieur est sombre, totalement obscure.

 

324d Rome, Sainte Sabine, abside

 

Nous mettons une pièce dans la machine, et la lumière jaillit sur les peintures de l’abside et sur la mosaïque du fond. Mais en dehors de ces projecteurs braqués sur ces deux points l’église reste plongée dans l’obscurité, ce qui ne fait qu’ajouter à l’atmosphère mystique.

 

324e Rome, Sainte Sabine, mosaïque

 

C’est fabuleux quand on pense que ce bâtiment date du cinquième siècle. Sainte Sabine subit le martyre du temps de l’empereur Hadrien (première moitié du deuxième siècle), mais on ignore si elle vécut et mourut ici sur l’Aventin, ou plutôt en Ombrie, son corps ayant été ensuite transporté et enterré à Rome et une église construite sur sa tombe. Au treizième siècle, le pape donna cette église à saint Dominique. Celui-ci y adjoignit un cloître et y installa un monastère de dominicains.

 

Cette dernière visite nous a profondément marqués, Natacha et moi. Nous redescendons alors vers le Circo Massimo pour reprendre notre métro.

Par Thierry Jamard
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Retour à l'accueil

Présentation

Recherche

Calendrier

Juillet 2014
L M M J V S D
  1 2 3 4 5 6
7 8 9 10 11 12 13
14 15 16 17 18 19 20
21 22 23 24 25 26 27
28 29 30 31      
<< < > >>

OverBlog

Créer un blog gratuit sur over-blog.com - Contact - C.G.U. - Rémunération en droits d'auteur - Signaler un abus - Articles les plus commentés