Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
8 novembre 2009 7 08 /11 /novembre /2009 22:18

 

Notre visite d’aujourd’hui a porté sur Viterbo. C’est, encore une fois, une ville ancienne entourée de hauts remparts, avec tout un tas de petites ruelles, de vieilles églises, de vieilles maisons, de fontaines, etc. Elle était déjà une cité importante au temps des Étrusques. Même si nous n’y avons effectué aucune visite de musée ni même d’église, nous avons eu plaisir à marcher dans les rues toute la journée. Ci-dessus, la casa Poscia date du quatorzième siècle.

 

 


 

 

Et puis lorsqu’on arrive sur la piazza San Lorenzo, c’est l’apothéose. Non seulement la cathédrale (ci-contre) qui date de 1192 est flanquée d’un campanile gothique dont la base est sévère mais dont la moitié supérieure est percée de fenêtres en ogive et construite en "tranches" de couleurs alternées, mais surtout (ci-dessus, les deux photos) il s’y trouve le palazzo dei Papi, le palais des Papes, qui date du treizième siècle. D’après mon guide Michelin, c’est "l’un des plus intéressants édifices de l’architecture civile du Moyen Âge dans le Latium". À le contempler, je suis tout prêt à croire Bibendum.

Sur cette même place il y a aussi une intéressante fontaine, et de l'autre côté, près du portique que l'on voit ici éclairé, une maison bâtie sur un soubassement d’énormes blocs de pierre. C’est une construction du treizième siècle qui a utilisé à une hauteur d’environ 1,50 mètre les fondations d’un bâtiment étrusque.


J'ajouterai encore que l'on peut descendre sous cette arche du palais des papes, et que de là on a une vue superbe. Cette piazza San Lorenzo, sans voitures, sans touristes en cette saison et à cette heure, est réellement comme au Moyen Âge. 




 

Plus loin, nous passons sur la piazza della Morte, elle aussi ornée d’une fontaine où Natacha s’est rafraîchi les mains. Quand je dis qu’elle s’est rafraîchie, c’est une façon de parler car s’il est loin de faire froid pour la saison on ne transpire quand même pas, surtout lorsque le soleil est couché et que la nuit est tombée. Disons qu’elle est allée tâter l’eau et que j’en ai profité pour shooter. Le nom de la place vient du fait que le monastère qui borde l’un de ses côtés et dont la partie la plus ancienne remonte à 1107 a été occupé, à partir de la moitié du seizième siècle, par la Confrérie de la prière et de la mort. Seule la dernière partie du nom de la confrérie est entrée dans la toponymie.

 

Parmi les autres curiosités qui ont retenu notre attention, l’église ci-contre, chiesa di Santa Maria Nuova. Elle a été reconstruite au douzième siècle en style roman, à l’emplacement d’une construction préexistante dont il est fait mention en 1080. Ce qui a donné à cette église antérieure une existence particulièrement brève. La notice explicative apposée dans la rue, et qui est pourtant très prolixe, décrivant par exemple l’influence lombarde dans l’architecture, ne dit rien des raisons de cette durée éphémère. Peut-être l’église a-t-elle brûlé, ce qui était fréquent à cette époque, surtout lorsqu'il y avait une charpente de bois et non une voûte de pierre, peut-être aussi s’est-elle effondrée, comme cela s’est produit plusieurs fois à Beauvais, peut-être tout simplement le style a-t-il été modifié par une refonte des façades sans pour autant détruire l’édifice précédent. D'ailleurs, c'est ce qui a été fait quelques siècles plus tard, lorsque les ouvertures ont été agrandies.

 

Toujours est-il que j’ai été frappé par cette chaire en plein air, plaquée sur l’extérieur du mur, à l’angle de deux rues. Elle date du treizième siècle, et a été marquée par les prédications de saint Thomas d’Aquin. Le texte dit "è ancora visibile il pulpito duecentesco reso celebre dalle predicazioni di S. Tommaso d’Aquino".


 
En fin de journée, nous sommes retournés au camping-car et nous avons gagné Tarquinia, dans l’intention de visiter demain la nécropole étrusque située aux portes de cette ville.

Partager cet article

Repost 0
Published by Thierry Jamard
commenter cet article

commentaires

Présentation

  • : Le blog de Thierry Jamard
  • : Un long, long voyage d'observation et de description culturelle à travers l'Europe. Paysages, histoire, architecture, peinture, sculpture, mythologie et religions, société, tout ce qui me tombe sous les yeux.
  • Contact

Recherche